ESSENTIELS DE LA PRÉPARATION

Ce qu’on peut retenir sur la planification des sacs d’évacuation

Ce qu’on peut retenir sur la planification des sacs d’évacuation

Divulgation: Si vous achetez via les liens figurants sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission (sans frais supplémentaires pour vous). En savoir plus sur la façon dont nous travaillons ici.

Je crois fermement que nous devrions tous parfois sortir de notre zone de confort. Face à de nouvelles perspectives, nous pouvons proposer de meilleures idées. Ceci s’applique également à la planification de votre Bug Out Bag.

Les randonneurs sont des routards qui parcourent de longues distances, notamment ceux qui se sont testés à faire le sentier national au Québec ou le transcanadien. Après avoir passé beaucoup de temps avec les randonneurs, j’ai découvert qu’ils avaient beaucoup la même philosophie d’équipement que les Preppers qui planifiaient leurs Bug Out Bags.

Gardez à l’esprit que les randonneurs ne font pas leurs valises pour une possible fin du monde et savent qu’ils pourront rentrer chez eux. Cependant, ils traversent de longues distances et doivent transporter tout le matériel nécessaire pour survivre avec eux.

Cela ressemble à un problème?

Voici quelques-unes des principales leçons que j’ai apprises de la planification d’un sac d’évacuation auprès des randonneurs.

Si vous êtes un randonneur et un Prepper, j’aimerais entendre vos commentaires dans la section en fin d’article!

1. Testez votre équipement

Il semble que tous les randonneurs aient tous une histoire à raconter concernant certains débutants qui ont voulu faire un longue randonnée pour se rendre compte qu’ils ne pouvaient pas monter leur tente ou allumer leur poêle.

Avant d’emporter un équipement de survie pour votre BOB, assurez-vous de l’avoir testé sur le terrain afin que vous sachiez comment vous en servir si SHTF.

2. Le poids, ça compte

La première fois que j’ai préparé mon sac d’évacuation, il dépassait les 40 livres. Je n’ai pas eu à tester ce pack pour me rendre compte qu’il était trop lourd!

Cependant, même les «Bug Out Bag» les plus «légers» poseront problème dans une situation de SHTF. Essayez de courir à travers les bois avec 30lbs sur votre dos et vous verrez ce que je veux dire.

Les randonneurs sont des maîtres du paquetage léger. Ce sont ces personnes qui coupent les coins de leurs cartes et cassent les poignées de leurs brosses à dents pour perdre quelques grammes!

3. Faire le plein fait toute la différence

Il n’est pas rare que les randonneurs passent plus de 3 mois sur le sentier. De toute évidence, vous ne pouvez pas porter sur le dos 3 mois de nourriture. Alors, que font les randonneurs? Ils font des arrêts de ravitaillement.

Voici comment fonctionne le ravitaillement avec les randonneurs:

Ils envoient de la nourriture et des fournitures à des endroits tels que des bureaux de poste, des magasins et d’autres lieux de réapprovisionnement désignés (ils sont répertoriés dans les guides de sentiers). Quand ils ont fait de la randonnée dans cette région, ils descendent du sentier et vont chercher leurs provisions.

Généralement, les randonneurs se réapprovisionnent tous les 3 à 6 jours. En réapprovisionnant plus souvent, vous êtes en mesure de réduire le poids de votre sac afin de pouvoir couvrir davantage de terrain.

Comment cela s’applique à la planification de votre Bug Out Bag:

Lors d’un sinistre SHTF, vous ne pourrez pas vous envoyer de colis de fournitures. Cependant, beaucoup de Preppers sérieux laissent des caches un peu partout à des endroits stratégiques.

Planifiez votre plan. Identifiez ensuite les points sur le parcours où vous pouvez laisser des colis. Un tuyau en PVC constitue une bonne cache de survie .

4. Savoir où sont les sources d’eau

À 1 kg par litre, l’eau devrait être l’un des articles les plus lourds de votre sac d’évacuation. Généralement, les gens ont besoin de 2 litres d’eau par jour. Cependant, lors de vos randonnées ou de vos sorties, vous utilisez plus d’énergie et consommez plus d’eau.

Il existe de nombreuses variables lors du calcul de la quantité d’eau à apporter. En règle générale, vous aurez besoin de 2 verres par heure de trekking. Cela n’inclut pas l’eau nécessaire à la cuisson. L’eau – et le poids – peuvent s’additionner rapidement!

Afin de réduire la consommation d’eau, les randonneurs planifient leurs déplacements autour des sources d’eau. Lors de la création de votre plan d’évacuation, notez les emplacements d’eau sur la carte. Vous serez en mesure de réduire beaucoup de poids de cette façon.

5. Deux c’est un et un c’est rien

En tant que Prepper, vous avez peut-être entendu la phrase suivante: «Deux, c’est un, et un n’est rien Cela prend tout son sens lorsque vous stockez des fournitures de survie pour votre maison. Cependant, doubler votre équipement va simplement alourdir votre Bug Out Bag.

Vous ne verrez jamais un randonneur avec deux filtres à eau, deux couteaux et une veste supplémentaire au cas où . Inspirez-vous de ces randonneurs expérimentés et ne doublez pas non plus votre équipement dans votre BOB.

6. Planifiez pour un jour zéro

En randonnée, un «jour zéro» est un jour où vous parcourez zéro kilomètre. Le fait est que les randonneurs ne peuvent jamais anticiper quand ils seront confrontés à ces jours là.

Par exemple, mon vieux copain Richard a fait un trek de plus de 500 km. Gardez à l’esprit que Richard cours un Iron Mans et qu’il est incroyablement en forme. Cependant, Rich n’était pas habitué à descendre et ses mollets en brûlaient. Après le deuxième jour, la douleur musculaire était telle qu’il ne pouvait plus bouger.

Heureusement, Rich avait prévu un jour zéro. S’il ne l’avait pas fait (et n’avait donc pas préparé une journée de nourriture en plus avant la prochaine étape de réapprovisionnement), il aurait eu très faim dans les bois.

Pendant une situation d’évacuation, vous ne savez jamais ce qui va se passer. Vous pourriez vous blesser, être ralenti par le mauvais temps ou simplement être vraiment fatigué. Donc, incluez toujours du temps «zéro» supplémentaire dans votre plan d’évacuation.

7. Les chaussettes coûteuses en valent la peine

L’une des principales règles de survie est de prendre soin de vos pieds . La dernière chose dont vous avez besoin est une simple ampoule qui vous ralentit!

Nous aimons ces chaussettes en laine mérinos Darn Tough disponibles sur Amazon. Haute performance, résistance aux blisters et une garantie à vie inconditionnelle.

Darn Tough Men's Merino Wool Hiker Boot Sock Full Cushion Socks, Style 1405
2,948 Commentaires
Darn Tough Men's Merino Wool Hiker Boot Sock Full Cushion Socks, Style 1405
  • BOOT SOCK HEIGHT: Sits mid-calf for added protection and warmth. A sturdy companion.
  • FULL CUSHION: High density cushioning throughout the entire sock for full on comfort and performance.
  • COMPOSITION: Crafted with 66% Merino Wool, 32% Nylon, 2% Lycra Spandex
  • GUARANTEED FOR LIFE: Darn Tough's famous guarantee - if these socks wear, tear, or develop holes, Darn Tough will replace them no questions asked. No strings. No conditions.
  • MADE IN THE USA: Every pair of socks is knit in Northfield, Vermont - the perfect testing ground for the finest premium all weather performance socks.

Par conséquent, cela vaut vraiment la peine de dépenser de l’argent pour des chaussettes de bonne qualité pour votre Bug Out Bag. De même, soyez prêt à dépenser de l’argent sur d’autres choses essentielles comme:

Cet équipement est essentiel à la survie et vous ne voulez pas vous fier à un équipement bon marché qui pourrait vous trahir.

8. Vos enfants sont plus forts que vous ne le pensez

Sur de nombreux sites, y compris celui-ci, on a beaucoup parlé d’évacuer avec les enfants . Pour beaucoup, c’est leur pire cauchemar. Mais vos enfants sont probablement beaucoup plus forts que vous ne le réalisez.

Je suis constamment surpris par le nombre de randonneurs qui emmènent leurs enfants avec eux. ET les enfants sont réellement prêts pour le voyage!

Inculquez des techniques de survie à vos enfants et ils seront à la hauteur de la tâche.

9. Un équipement sophistiqué n’est pas nécessaire

Système de navigation GPS, Spork de titane et une poche d’eau sont tous des équipements importants – mais ils sont aussi coûteux et inutile.

Dans de nombreux cas, un simple équipement «old school» est tout aussi efficace qu’un équipement sophistiqué. Par exemple, vous pouvez facilement utiliser une vieille bouteille en plastique pour l’eau au lieu de ces poches coûteuses. Et je préfère avoir une carte et une boussole plutôt qu’un GPS qui pourrait me lâcher n’importe quand.

Certains équipements ne doivent pas être mis de coté (comme des chaussettes de bonne qualité).

10. Pratique de la sécurité face à des animaux

Une chose que les randonneurs savent, c’est de faire attention aux animaux sauvages. Je ne parle pas seulement des ours, des couguars et des loups.

Imaginez à quel point il serait ridicule de mourir parce que toute votre nourriture de survie a été mangée par des écureuils!

Voici quelques règles de sécurité relatives aux animaux:

  • Accrochez toujours en hauteur un sac ou une boîte à ours (même si vous n’êtes pas au pays des ours – d’autres animaux pourraient encore manger votre nourriture).
  • Ne gardez jamais de nourriture dans votre tente.
  • Évitez de marcher la nuit.
  • Vérifiez les tiques.
  • Le spray au poivre est plus efficace qu’un pistolet pour arrêter les ours.
  • Restez en groupe.

11. La recherche de nourriture et la chasse ne sont pas pratiques

Tant de Preppers et Survivalistes croient en la mentalité du «survivant loup solitaire». Ils croient qu’ils iront dans la nature avec les bases et pourront chercher et chasser toute leur nourriture.

Il faut beaucoup de temps pour chercher de la nourriture. Vous ne serez pas en mesure de parcourir une distance significative si vous cherchez votre bouffe en chemin. Et, si vous évacuez, vous essayez également de vous enfuir, vous ne pourrez pas chasser en même temps.

Comme le diront rapidement les randonneurs, vous brûlerez probablement plus de calories à la recherche de nourriture que vous n’en gagnerez réellement.

Même avec le réapprovisionnement, il est courant que les randonneurs perdent plus de 15 kilos en voyage. S’ils comptaient sur des aliments attrapés ou chassés, ils en perdraient probablement beaucoup plus.

Apprenez à chercher du gibier / de la chasse comme moyen de compléter votre nourriture pendant votre évacuation. Cependant, si vous voulez vivre de la terre, vous devrez chasser dans le même secteur.

Avertissement:Ce site Web et le matériel couvert sont à titre informatif seulement. Nous ne prenons aucune responsabilité pour ce que vous faites avec cette connaissance. En prenant et / ou en utilisant des ressources d’information de ce site Web, vous acceptez d’utiliser ces informations de manière sûre et légale, en conformité avec toutes les lois applicables, règles de sécurité et bon sens commun. Clause de non-responsabilité complète ici.

Ce qu’on peut retenir sur la planification des sacs d’évacuation

Last update on 2020-09-29 at 21:32 / Affiliate links / Images from Amazon Product Advertising API

Professionnel de l'urgence le jour, mais un Preppers, un Citoyen Prévoyant 24/7. Ancien des forces armées parachutistes qui est intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les années 2000. Puis je suis devenu Paramédic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

1 commentaire
  1. J’aurais volontiers ajouté un commentaire, étant moi-même randonneur, mais ton article est juste… parfait! Alors le silence est le meilleur commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Québec Preppers
Logo
Enable registration in settings - general