Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

ESSENTIELS DE LA PRÉPARATIONGUIDE: BASE DE LA SURVIE

Comment convaincre les proches de se préparer (et quand abandonner)

Comment convaincre les proches de se préparer (et quand abandonner)

Dernièrement, ceux qui ont adopté le mode préparation ont été plus préoccupés que jamais par les événements qui se déroulent dans le monde et, pour beaucoup d’entre nous, il est urgent de convaincre les êtres chers de se préparer à mesure que les inquiétudes grandissent. L’effondrement économique du Venezuela, nos propres marchés et notre système bancaire instables, la menace de catastrophes naturelles, les émeutes en France, l’attentat d’hier à Strasbourg et l’inquiétude suscitée par les cyberattaques peuvent potentiellement devenir des catastrophes bouleversantes. Ce sont les événements que nous préparons et nous comprenons clairement les conséquences de leur confrontation sans les fournitures nécessaires.

Et beaucoup d’entre nous ont des amis et de la famille sans ces fournitures nécessaires. Levez la main si vous avez déjà essayé de convaincre vos proches de se préparer. Oui, comme je le pensais. Des mains partout.

 

Il est fort probable que, lorsque vous avez abordé le sujet, vos amis et votre famille vous ont considéré comme «un peu excentrique» ou «carrément bizarre». Si vous avez déjà abordé le sujet avec eux, les réponses étaient probablement plus ou moins… ce qui suit:

“T’as pas autre chose à faire?!”

“Je ne veux pas rester là et penser aux mauvaises choses toute la journée.”

“Tu n’as pas besoin de t’inquiéter pour moi.”

“Vis un peu, passe à autre chose!”

« Si la catastrophe est si mauvaise, je préfère mourir. Qui voudrait vivre dans un monde apocalyptique “

“Hahahahahaha !!!!”

“Tu te fais trop de soucis.”

“Pas de soucis, si il se passe quelque chose, je viens chez toi.”

Il y a les yeux qui roulent et le démenti catégorique que rien de mal ne puisse leur arriver. Il y a la justification de «nous gardons un peu d’eau dans le garde-manger à tout moment» et le délire «j’ai des compétences de survie». La plupart des gens ne veulent même pas y penser.

Alors, c’est à ça que vous avez été confronté? C’est frustrant?!

 

Ce point de vue, bien sûr, rend très difficile pour vous de parler avec ces êtres chers et de les amener vers le «côté obscur» de la préparation avec vous. Il est pénible de voir des gens qui comptent pour vous, qui passent allègrement, dépensent de façon frivole, achètent leur épicerie quelques jours à la fois et vivent dans des endroits totalement insoutenables en cas de catastrophe.

Donc, vous devez essayer.

Si vous vous souciez vraiment des personnes en question, vous vous sentirez probablement obligé de leur parler de la préparation aux urgences. Mais comment convaincre vos proches de se préparer alors que l’idée ne les avait jamais traversés avant?

 

Pourquoi les gens ne veulent pas écouter

Tout d’abord, il est important de comprendre pourquoi vos proches voient le monde à travers des lunettes roses. Alors qu’ils sont occupés à lancer à votre manière des épithètes de troubles mentaux, ce sont en fait les personnes qui refusent d’accepter la réalité qui souffrent d’un phénomène psychologique appelé «dissonance cognitive».

L’expression «dissonance cognitive» a été inventée par le Dr. Leon Festinger dans son livre  When Prophecy Fails,  initialement publié en 1956 Lorsque  deux valeurs différentes se rencontrent – la réalité d’une situation et le système de croyances morales de la personne, cela provoque un malaise mental qui est extrême pour certaines personnes. La personne doit modifier l’un ou l’autre afin de retrouver son équilibre mental. Selon le Dr Festinger

La théorie du Dr. Festinger   stipule que la «réduction de la dissonance» peut être obtenue de l’une des trois manières suivantes: en diminuant l’importance d’un des facteurs discordants, en ajoutant des éléments de consonance ou en modifiant l’un des facteurs dissonants. Ce biais met en lumière un comportement autrement déroutant, irrationnel et même destructeur. ”

  • réduire l’importance de l’un des facteurs discordants
  • ajout d’éléments de consonne
  • changer l’un des facteurs dissonants

Ce parti pris explique pourquoi les gens se comportent de manière déroutante, irrationnelle et même destructrice.

C’est très frustrant de voir des personnes autrement intelligentes éviter complètement l’acceptation de notre réalité. Ceux qui sont profondément impliqués dans la dissonance cognitive ne vont tout simplement pas venir vers vous. Si quoi que ce soit, cela ne fera que les éloigner de vous. Le concept, par exemple, d’une catastrophe de longue durée comme celle d’une IEM et d’un effondrement économique suivi d’un échec social total leur est incompréhensible.

Pour cette raison, peu importe à quel point vous croyez que ces événements épiques sont susceptibles de se produire à l’avenir, il est préférable de diluer la réalité pour en faire des bouchées gérables.

Y aller progressivement

Lorsque vous essayez de convaincre vos proches de se préparer, il est préférable de les intégrer avec douceur au concept. Si vous optez pour une société de survie trop hardcore, trop sordide ou trop scandaleuse, ils vont tout simplement se fermer, comme décrit ci-dessus, et tous vos efforts seront vains. Vous trouverez ci-dessous quelques façons d’introduire le concept.

  • Indiquez les événements météorologiques survenus à proximité

    Tout le monde a eu une expérience avec la météo qui les a dérangés d’une certaine manière. Pour cette raison, c’est un désastre qui semble plus probable que quelque chose qu’ils considèrent comme tiré par les cheveux ou trop dramatique. Vous pouvez facilement fournir des exemples récents, tels que la tornade à Gatineau en septembre dernier. Les autres régions sont peut-être plus sujettes aux inondations, tremblement de terretempêtes de neige, ou coupures de courant. Pour ceux qui se trouvent dans des régions où de tels événements se produisent, vous pouvez souvent convaincre vos proches d’avoir au moins 2 semaines d’approvisionnement. Étant donné que vous pouvez donner des exemples légitimes et récents de ces événements, ceci peut constituer une introduction douce à la préparation. Vous pourrez peut-être tirer parti de cette acceptation de base et commencer à aider vos proches à étendre leurs stocks. Remarque: utilisez toujours des sources classiques lorsque vous essayez de pousser doucement quelqu’un dans la direction de la préparation. Ces sources sont familières et, pour la plupart des gens, plus précises et plus fiables.

  • Apprenez-leur comment construire un garde-manger en économisant de l’argent

    Une autre bonne tactique consiste à promouvoir la logique économique derrière un garde-manger bien garni. Les prix ne font que monter – on n’a pas besoin d’être un expert pour le voir. Si vous pouvez convaincre une personne de la valeur d’investissement d’une offre alimentaire, vous pouvez parfois la convaincre de se préparer sans même réaliser que c’est ce qu’elle est en train de faire. Ensuite, lorsque cette offre s’avère utile lors d’une catastrophe ou d’une période de difficultés économiques personnelles, vous pouvez renforcer doucement la leçon.

  • Envoyez-leur des articles d’intérêt… mais n’allez pas trop loin 

     Il est parfois utile d’envoyer de légers coups de pouce par e-mail, mais inonder une personne qui ne prête pas attention à la préparation, de conseils dans ce domaine, tombera généralement dans l’oreille d’un sourd. La répétition des concepts de préparation sans la tactique de la peur peut aider à briser le biais de normalité, mais il est important de vous limiter au niveau de tolérance de la personne avec laquelle vous communiquez. Rappelez-vous que vous ne voulez pas être le témoin de préparation de Jéhovah, frappant à la porte pendant l’heure du dîner tandis que le citoyen non prévoyante feint de ne pas être à la maison.

  • Parfois, la fiction peut vraiment amener les gens à réfléchir 

    Si votre être cher est un rat de bibliothèque, essayez de lui offrir une bonne fiction. Vous n’avez pas à leur prêcher: “C’est ce qui pourrait arriver.” Trouvez simplement une bonne histoire que vous avez appréciée et transmettez-la comme telle. Certains de mes favoris (désolé, ceux sont des livres en anglais mais ils sont vraiment biens) sont One Second After , la série A. American Survivalist et la série Patriot de Max Velocity.

  • Utilisez des films comme points de départ pour des conversations 

    Qu’est-ce qui pourrait être mieux qu’une soirée préparatoire au cinéma? Rien de tel qu’un bon film sur les catastrophes pour amener les gens à réfléchir à ce qui se passe. Organisez une soirée cinéma et invitez vos amis et votre famille. Assurez-vous qu’une discussion suit le film – cela peut vous aider à connaître leur opinion, ce qui peut vous aider dans vos démarches de persuasion. Voici une liste de 40 films axés sur la survie qui pourraient vous aider à concevoir les animations de la soirée.

  • Achetez-leur des cadeaux liés à la préparation

     Si vous êtes très proche d’une personne, vous pouvez parfois vous détendre un peu en vous assurant qu’elle dispose des fournitures nécessaires. Achetez-leur des fournitures qu’ils peuvent mettre dans un placard et qu’ils oublient, comme des seaux d’aliments d’urgence. Si vous vous sentez vraiment généreux, ajoutez un peu d’eau, un filtre et une méthode de cuisson d’urgence pour les garder nourris et hydratés, si pas tout à fait préparés. Créez une trousse d’urgence pour leur voiture, mettez un couteau multi-outils  ou un filtre Sawyer Mini dans leurs bas de Noël ou donnez-leur un guide de survie de poche à ranger dans leur sac à main ou leur sac à dos.

 

Et s’ils n’écoutaient pas?

Malheureusement, vous devez réaliser que vous ne pouvez pas faire grand chose pour convaincre les autres que la préparation est essentielle. Les gens doivent arriver à leurs propres réalisations, exactement comme vous. Vous devez accepter que le fait de miser constamment sur l’état de préparation ne fera rien de plus que créer un fossé entre vous et ceux que vous aimez. Parfois, il faut savoir quand abandonner.

Mais ce n’est pas le pire. Rappelez-vous, dans l’introduction de cet article, cette déclaration désinvolte qui oblige chaque prévenu à serrer les dents?

«Je n’ai pas besoin de me préparer. Je viendrai chez toi.

En tant que Prepper, citoyen prévoyant, vous devez prendre une décision difficile. Allez-vous vous préparer à accueillir quelques personnes supplémentaires, en ajoutant des fournitures et en leur laissant de la place lors du SHTF? Ou allez-vous vous occuper tranquillement de vos affaires de préparation, en adoptant OPSEC et en augmentant vos stocks en pensant uniquement aux membres de votre famille immédiate?

Certaines personnes affirment qu’elles n’ont aucun scrupule à refuser les membres de leur famille qui n’étaient pas préparés à la catastrophe, car ils ont passé des années à les avertir de se préparer. C’est un choix que vous devrez peut-être faire un jour et il n’existe pas de réponse «taille unique».

Si vous permettez à des proches mal préparés de venir chez vous, cela signifie qu’il y a moins de fournitures pour votre famille immédiate. Vous partagerez ce que vous avez et cela ne s’étirera pas aussi longtemps. De plus, s’ils ne sont pas préparés malgré tous vos efforts, il pourrait y avoir d’autres problèmes, comme le gaspillage, des gens qui parlent trop et des êtres chers qui ne comprennent tout simplement pas l’importance de prendre des décision en cas d’urgence. Et s’ils ne peuvent pas accepter la nécessité d’une légitime défense armée? Cela pourrait causer beaucoup de discorde et même mettre votre vie en danger si la situation est grave.

D’autre part, la culpabilité de refouler les gens sera trop difficile à gérer pour certains. De nombreuses mains font un travail plus léger, donc si les membres de la famille feront leur juste part ou s’ils ont des compétences particulières, les partager vaudra probablement la peine. De plus, la famille est la famille. Parfois, vous devez aller au-delà de l’appel du devoir pour ceux que vous aimez.

Ce n’est pas quelque chose qui devrait être décidé sur un coup de tête où l’adrénaline est à la hausse. Pour faire un choix rationnel, il est important d’en discuter avec les décideurs de votre ménage et de présenter un front unifié, quelle que soit la conclusion à laquelle vous aboutissez.

*****

 

Avez-vous pu aider vos amis et votre famille dans cette entreprise? Si oui, comment avez-vous pu les convaincre qu’il était temps de se préparer? Si non, préparez-vous des personnes supplémentaires ou prévoyez-vous de verrouiller les portes?

Comment convaincre les proches de se préparer (et quand abandonner)

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Mathieu

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Preppers
Logo