Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

Untitled Document
A Partager
ESSENTIELS DE LA PRÉPARATION

Êtes-vous préparé en cas de pandémie?

Êtes-vous préparé en cas de pandémie? 

Comment se préparer à la pandémie et y survivre?

Le meilleur moment pour se préparer à une pandémie est lorsqu’un événement perturbateur grave du type pandémie n’est pas encore à l’horizon. 
Cela dit, une pandémie peut survenir à tout moment. C’est cet aspect inconnu des pandémies qui en fait une réalité potentielle à laquelle nous devons nous préparer.

La pandémie de grippe espagnole

Bien des gens sont enterrés dans un magnifique cimetière du sud parsemé d’azalées et de vieux arbres. C’est un bon endroit pour s’asseoir sur un banc et méditer la vie et la mort. Alors que je traversais cet endroit un beau matin de printemps, je suis tombé sur une rangée uniforme de petites pierres tombales grises.

J’ai lu chaque pierre dans cette triste rangée. Ca a commencé avec un enfant en bas âge, puis a suivi une succession de neuf frères et soeurs. Chacun est mort à quelques jours d’intervalle, suivi de sa mère.

La date sur les pierres?   Nov. 1918: A la mémoire des victimes de la pandémie de grippe espagnole.

Ces pierres tombales étaient pour moi un moyen très puissant de refléter la souffrance et la tristesse subies par les gens qui avaient vécu dans cette région.   Des milliers de familles dans le monde entier ont subi une telle perte. Ce genre de dévastation est difficile à imaginer pour nous aujourd’hui.

Une pierre tombale en l’honneur des victimes de la grippe espagnole à Regina représentant les 8 573 personnes qui y périrent lors de l’épidémie de grippe de 1918-1919.

Mais nous devons attirer l’attention et réaliser que les épidémies et les pandémies sont des situations pour lesquelles nous devons être aussi préparés, aussi préparés que pour toute autre menace pour notre bien-être et notre sécurité.

La pandémie de 1918-1919 a tué plus de personnes que la Grande Guerre, connue aujourd’hui sous le nom de Première Guerre mondiale (WWI), entre 30 et 100 millions de personnes, selon l’endroit où vous obtenez vos statistiques. Elle a été cité comme l’épidémie la plus dévastatrice de l’histoire du monde.

Bien qu’elle soit surtout appelé une épidémie, elle ne répond pas à ces critères. Strictement parlant, une épidémie est une augmentation marquée de la maladie dans une région affectant une population localisée, tandis qu’une pandémie se réfère à une épidémie qui est mondiale et affecte les populations mondiales. L’épidémie de grippe espagnole de 1918-1919 était mondiale et se qualifie donc comme une pandémie.

Environ 675 000 décès américains et 50 millions de décès dans le monde

Quelle est la différence entre une épidémie et une pandémie?

En raison de leurs similitudes, les termes épidémie et pandémie sont souvent utilisés de façon interchangeable, mais il est incorrect de le faire. La différence entre les deux est la portée. Laissez-moi vous expliquer.

Les deux se produisent rapidement, se propageant généralement à une grande partie de la population en quelques jours ou semaines. Cependant, une épidémie est généralement contenue dans une zone définie. Vous pourriez dire que les pandémies sont des épidémies qui ont échappé à tout contrôle et se sont propagées dans plusieurs régions du monde.

Voici quelque chose d’autre que vous devez savoir. Les maladies répandues ne sont pas toutes des pandémies. Pour être une pandémie, la maladie doit aussi être mortelle. Cela doit aussi être contagieux.

Vous pourriez même ne pas savoir qu’il existe des maladies de type pandémies qui pourraient devenir un problème pour vous personnellement. Un exemple est le virus H1N1 qui a évolué en une pandémie en 2009. Il y a même des vieilles têtes qui se dressent une fois de plus comme le choléra, le paludisme et la rougeole.

Rappelez-vous juste ceci: dans la plupart des cas, ces maladies commencent comme des épidémies régionales. À ce moment-là, ils sont une épidémie. S’ils s’étendent et deviennent nationaux ou mondiaux, ils deviennent une pandémie. C’est la différence entre les deux.

Une pandémie peut-elle vraiment se produire?

Les pandémies sont un aliment populaire de science-fiction. La plupart des gens ont vu les films détaillant les horreurs de la vie à travers une pandémie. Des films ou des séries populaires telles que “Contagion” montrent les graves effets secondaires qui vont au-delà de la terreur immédiate de la maladie. Le fait est qu’il y a plus à faire en cas de pandémie que de rester en bonne santé. Vous devez également rester à l’abri des autres dangers.

Hélas, les films effrayants sur les pandémies ne rendent pas la menace réelle pour la plupart des gens. En dépit d’entendre parler de pandémies, ils ne semblent pas constituer une menace réelle. Être victime d’une pandémie tombera typiquement dans l’état d’esprit «ça n’arrivera jamais à moi», c’est-à-dire le biais de la normalité.

 

La plupart d’entre nous ont été exposés aux dangers, cependant. Nous ne voyons pas toujours les maladies environnantes comme quelque chose qui pourrait produire les effets des catastrophes dans les films.

Historiquement, il y a eu de nombreuses pandémies qui ont tué de larges pourcentages de la population mondiale. Les pandémies actuelles qui existent aujourd’hui comprennent:

  • VIH / SIDA
  • SRAS
  • Variole
  • Typhus
  • Tuberculose

Des épidémies plus récentes

Heureusement au Canada, il n’a pas été recensé de victime du virus Ébola mais au cours des dernières années, les États-Unis ont eu quelques crises de maladies infectieuses, la principale étant justement l’épidémie d’Ebola. L’épidémie qui a débuté en Afrique de l’Ouest a fait au moins 14 413 victimes entre mars et novembre 2014, tuant au moins 5 177 d’entre elles, ce qui en fait la pire épidémie de l’histoire, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Le virus est d’abord arrivé aux États-Unis par l’intermédiaire de missionnaires américains transportés ici pour y être soignés. Le virus Ebola a également été involontairement importé par le touriste libérien Thomas Eric Duncan, qui a volé du  Liberia  au Texas avec le virus et est mort plus tard à Dallas.

Deux infirmières qui ont pris soin de M. Duncan sont également tombées malades mais toutes deux se sont rétablies.  Le Dr Martin Salia, un résident américain qui a contracté le virus Ebola alors qu’il soignait plus d’une centaine de patients en Sierra Leone, est mort du virus au Centre médical du Nebraska. Il était le troisième patient à être soigné et le seul à être mort.

Plus de 100 autres personnes ayant eu des contacts avec des personnes infectées ont été mises en quarantaine pendant diverses périodes jusqu’à ce que leurs tests soient négatifs pour Ebola. Les autres personnes qui avaient été en contact avec la maladie n’ont jamais été localisées. Les États-Unis ont eu la chance d’avoir une propagation limitée de cette maladie mortelle.

 

Pendant et après les maladies du virus Ebola aux États-Unis, il est devenu évident que les protocoles des CDC étaient trop laxistes au début et que cela a probablement causé la propagation des cas d’Ebola à un personnel hospitalier mal formé.   Depuis lors, des directives mises à jour et plus détaillées ont été établies uniformément aux États-Unis.

Un ami était à l’hôpital il y a peu de temps et l’une des premières choses qu’on lui a demandé en entrant au service des urgences était si il avait récemment voyagé à l’extérieur des États-Unis. Cette question fait maintenant partie des protocoles CDC mis à jour mandatés dans tous les hôpitaux américains.

“Toutes les inondations récentes, les ouragans, les tempêtes et les tremblements de terre ont distraits les Américains ou ont détourné leur attention des urgences sanitaires qui se produisent dans le monde. Alors que les inondations, les ouragans, les incendies et les tremblements de terre ne peuvent s’étendre sur de longues distances et nous affecter personnellement, les urgences sanitaires dans une autre partie du monde peuvent s’étendre sur de longues distances et constituer notre propre urgence en quelques jours. ou semaines. “[CFDPublications]

Ce qui suit est tiré d’un article du Washington Post. “Dans le monde connecté d’aujourd’hui , une maladie peut être transportée d’un village rural à n’importe quelle grande ville dans le monde dans les 36 heures.” 

 

Voici d’autres citations de deux articles de Washington Post:

  •  “Les épidémies de maladies infectieuses potentiellement mortelles se propagent plus rapidement et avec plus d’imprévisibilité que jamais.”
  • “en 2017 une épidémie de peste inhabituellement importante à Madagascar a tué 94 personnes sur plus de 1100 cas. Environ 70% des cas sont la forme la plus virulente de la peste pulmonaire qui se propage par la toux, les éternuements ou les crachats et est presque toujours fatale si elle n’est pas traitée avec des antibiotiques. [En aussi peu que 18-24 heures après l’apparition des symptômes] 

En Ouganda, les autorités sont en état d’alerte en raison d’une épidémie récemment signalée du virus mortel de Marburg qui a tué une personne et peut en avoir exposé des centaines d’autres dans des établissements de santé et lors de cérémonies funéraires traditionnelles. Le Marburg est une fièvre hémorragique hautement infectieuse semblable à l’Ebola et fait partie des agents pathogènes les plus virulents connus pour infecter les humains. “

«Dans le monde trépidant d’aujourd’hui, l’information circule par des canaux non officiels beaucoup plus rapidement que par les canaux officiels … Les fonctionnaires doivent être plus en phase avec cela et s’adapter à cela … Les responsables qui comptent sur les mises à jour quotidiennes en cas d’épidémie doivent comprendre l’importance de diffuser des informations précises en temps réel … “

Autres citations alarmantes:

  • “Bien qu’il y ait plus de sensibilisation sur la question, les experts conviennent que le monde n’est pas prêt pour la prochaine pandémie.  
  • “Les experts de la santé mondiale préviennent qu’une menace de pandémie pourrait être aussi mortelle qu’une attaque nucléaire – et est beaucoup plus probable .”
  • “Dans un discours à une conférence de sécurité à Munich il n’y a pas si longtemps, le milliardaire Bill Gates a déclaré qu’une menace de pandémie doit être prise au sérieux comme d’autres problèmes de sécurité nationale.”
  • “Qu’il se produise par un caprice de la nature ou par la main d’un terroriste, les épidémiologistes disent qu’un agent pathogène aérien en mouvement rapide pourrait tuer plus de 30 millions de personnes en moins d’un an.”
  • “Si l’idée d’un gouvernement est de protéger le Canada et leur population, alors ces [agences de santé] contribuent autant qu’une autre aile sur un CF-188 Hornet [avion de combat Canadien], et font plus pour sauver des dizaines de milliers de vies.”

À l’avenir, il y a 100% de chances d’avoir une pandémie (grippe ou autre maladie) et ce sera probablement plus tôt que prévu.

Savez-vous comment vous préparer? Savez-vous quoi faire si cela se produit? Passons en revue les choses que nous pouvons faire maintenant pour être mieux préparés à une épidémie ou à une pandémie.

Comment se protéger en toute sécurité pendant une pandémie

Avec Ebola dans les nouvelles, Frank m’a écrit sur quelque chose que nous devrions tous être concernés, à savoir comment se protéger en toute sécurité lors d’une pandémie. Ce qu’il a à dire est important car, même si nous connaissons le besoin de bâche de plastique et de ruban adhésif, qu’en est-il de l’air frais et filtré?

Une lettre ouverte de Luc: Abris en place lors d’une pandémie

Chers lecteurs de Québec Survie Urbaine:

Les événements préoccupants de ces derniers mois au travers du monde m’ont fait penser à vous écrire.

Il y a beaucoup de menaces pour les citoyens américains dans les nouvelles, et nous le savons, les États Unis sont proche de chez lui, sont proche du Canada. Le virus Ebola, ainsi que presque toutes les maladies du tiers monde que nous avions éliminées il y a des décennies, sont de retour à notre porte et infiltre la nation comme les masses d’immigrés clandestins (transportés par notre propre gouvernement), atteignant chaque coin du pays.

Pendant ce temps, aux États Unis, le CDC est en train d’émettre des directives aux hôpitaux et aux morgues comment traiter les patients Ebola et l’élimination appropriée des corps, mais elle n’a pas encore annoncé si Ebola est ou non un agent pathogène aéroporté.

 

C’est pour ces raisons que je crains que la pandémie ne survienne bientôt.

Je veux que vous et ceux qui suivent votre site Web sachent comment se protéger et protéger leurs proches si une crise de pandémie venait dans leur voisinage.

Si, en effet, Ebola (ou tout autre virus) est en suspension dans l’air (propagation dans l’air / respiration), l’isolement est la seule véritable protection. Des choix difficiles devront être faits par n’importe qui dans une zone infectée. Une fois qu’il a été décidé de rester à la maison jusqu’à ce que la pandémie soit traitée, la protection de la maison sera la prochaine étape.

Le fait d’avoir déjà stocké de la nourriture, de l’eau et d’autres objets essentiels à la maison peut s’avérer un moyen de vous sauver la vie. Imaginez-vous prendre vos vacances afin de protéger votre famille, pour finalement attraper le virus en se tenant au comptoir d’une caisse d’épicerie?

Dans les quartiers où il y a des cas confirmés d’infection, filtrer votre air pourrait être la seule chose qui vous empêche d’acquérir le virus.

 

Aspirateur humide / sec ordinaire

En utilisant un aspirateur de type aspirateur (acheté pratiquement partout) avec un filtre HEPA qui convient à l’unité et en suivant les directives de la FEMA pour l’abri sur place (en utilisant des feuilles de plastique et du ruban adhésif pour sceller une pièce ou un abri) peut faire une sorte de flow-room, pour se protéger des virus aéroportés.

Attirez l’air extérieure dans la pièce scellée via le filtre HEPA, l’orifice d’échappement de l’aspirateur soufflera de l’air filtré dans votre pièce. Les contaminants en suspension dans l’air seront contenus dans le vide).

 

Même si les virus sont de taille plus petite que le filtre HEPA, ils (les virus) manquent généralement de masse pour pénétrer l’écran électrostatique formé sur le filtre lorsque l’air le traverse.

Je conseillerais de sceller une pièce intérieure de la maison et prendre l’air avec le vide / filtre d’une pièce adjacente.

Restez à la maison et à l’intérieur.

N’ouvrez pas vos portes aux personnes infectées.

N’oubliez pas de faire fonctionner le vide / filtre pendant 10 minutes toutes les demi-heures et laissez une petite ouverture près du sol pour que le CO 2s’échappe dans la pièce adjacente pendant que l’aspirateur fonctionne. Cela permettra de garder l’air frais de la pièce scellée.

REMARQUE: Ne pas faire le vide ou ne pas utiliser le système fera en sorte que tout le monde va mourir de suffocation !!! Sceller une pièce sans système d’air filtré, c’est comme mettre un sac en plastique sur votre tête. Vous manquerez d’air respirable! Ne suivez pas les instructions du Système national d’intervention d’urgence sans utiliser d’air filtré !!!

Comment s’abriter sur place

S’abriter sur place n’est pas difficile. Dans le plus simple des termes, vous prenez du ruban adhésif et des bâches en plastique, ajoutez un peu de ventilation et scellez-vous dans une pièce. Le dessin suivant illustre cette configuration:

Pour un dépliant téléchargeable, consultez ce document:  Abriter sur place – Créer une «chambre sûre» dans votre maison (lien à venir).  N’oubliez pas que vous aurez également besoin d’air d’urgence ainsi que de nourriture, d’eau, d’éclairage et d’amusement (jeux, casse-tête, matériel de lecture) pour passer à travers la période d’abri.

Compétences, stratégies et fournitures dont vous avez besoin pour vous préparer à une pandémie

La plupart des pandémies historiques ont duré plus de 2 ans. Certaines sont toujours en cours. D’autres apparaissent tels que le virus Zika. Traiter une épidémie à long terme nécessite des préparatifs spéciaux.

[sociallocker]

  • Connaître les symptômes

Il est important de savoir ce qu’il faut rechercher en ce qui concerne la maladie qui prévaut. Si vous devez rencontrer une personne de l’extérieur, cela vous aidera à déterminer s’il est sécuritaire de l’approcher.

Savoir ce qu’il faut rechercher vous aidera également à garder un œil sur vos proches pendant l’isolement et à vous préparer à les mettre en quarantaine dès les premiers signes et symptômes. Il est important de se souvenir qu’en cas de doute, présumez toujours une infection. Il vaut mieux prévenir que guérir.

 

  • Porter un équipement de protection

Lorsque vous traitez avec des étrangers, portez toujours un équipement de protection, même s’ils ne semblent pas infectés.

  • Apprenez à désinfecter correctement votre maison et vos vêtements

Assurez-vous de vous laver les mains avec beaucoup d’eau et de savon maintenant, avant que la maladie ne s’installe. Soyez aussi compétent pour utiliser les huiles essentielles, l’alcool et l’eau de Javel comme désinfectants.

  • Développer la ventilation d’air scellée

Vous enfermer dans votre maison ne suffit pas. Il vous protégera des foules en colère qui errent dans les rues. Cela ne vous protégera pas nécessairement de la raison pour laquelle les foules existent.

Si le virus ou la maladie est en suspension dans l’air, il peut s’infiltrer dans une maison. Vous devez avoir des fournitures pour sceller toutes les ventilations, les fenêtres et les portes.

Mais alors, comment allez-vous prendre l’air? Les chambres scellées seraient bien pour quelques jours, mais pas des mois ou plus. Vous pouvez découvrir comment sceller votre maison et construire un système de ventilation d’air scellé en lisant Safely Shelter in Place lors d’une pandémie.

  • Créer une “chambre de malade”

Que le ciel interdise à quiconque dans votre famille de tomber malade, mais si c’est le cas, vous devez être préparé. Lorsque vous êtes confiné pendant de longues périodes, ce ne sera peut-être pas le danger extérieur qui causera la maladie.

Les gens deviennent blessés, attrapent des rhumes et ont des maux de tête. C’est un fait de la vie. Vous ne pouvez pas courir facilement au magasin quand il y a une pandémie. Vous devez avoir toutes les fournitures dont vous avez besoin.

Assurez-vous que vous avez les analgésiques et les antibiotiques communs. Si quelqu’un à la maison a besoin de médicaments d’ordonnance, c’est une bonne idée d’avoir un approvisionnement rotatif qui durera. Vous devriez également avoir beaucoup de fournitures d’assainissement comme des gants jetables, de l’eau de javel, de l’alcool, du peroxyde d’hydrogène et des masques.

  • Apprenez à utiliser efficacement les huiles essentielles

Les huiles essentielles se stockent bien et se conservent longtemps. Devenez compétent dans l’utilisation des huiles essentielles pour les premiers soins communs et pour soulager les maux et les douleurs.

Les huiles essentielles sont également des antimicrobiens puissants, et peuvent prévenir les maladies et les germes lorsqu’ils sont utilisés par voie topique ou diffusés dans l’air avec un diffuseur d’huiles essentielles. Deux huiles particulièrement utiles sont l’origan et le mélange de bouclier.

  • Préparez-vous pour des excursions en plein air possibles

Chaque fois qu’il y a un désastre à long terme, la possibilité de devoir quitter la maison pour une course d’urgence pour les fournitures devient une possibilité. Lorsque la catastrophe est une pandémie, cependant, il existe un danger supplémentaire d’exposition.

Portez toujours un  masque médical N95 pour vous protéger des maladies aériennes. Porter des manches longues et un pantalon long. De préférence, sceller les manchettes des manches et des jambes de pantalon. Restez à l’écart des autres si cela est possible.

  • Stock sur les jeux

Cela peut ne pas sembler important pendant les épidémies graves, mais l’ennui s’installe rapidement. Vous allez probablement être coincé dans un petit espace avec toute votre famille pendant une longue période. Avoir des jeux de société, des jeux de cartes et même des jeux vidéo à portée de main aidera à soulager la frustration et l’isolement.

  • Conservez beaucoup de nourriture et d’eau

Avoir assez de nourriture et d’eau propre pour survivre dans des conditions de quarantaine isolées pendant un an ou plus.

  • Mettre en place des stations d’assainissement

Des bacs à eau de Javel et des postes de désinfection doivent être installés aux entrées avant de pénétrer dans la maison.

  • Utilisez désinfectant libéralement et souvent

Avoir des bouteilles de pulvérisation remplies d’un mélange d’eau de Javel / eau pour désinfecter la maison et les vêtements. Utilisez-les librement et utilisez-les souvent. Rappelez-vous, cependant, que l’eau de Javel a une durée de vie et devrait être remplacée sur une base annuelle.

Voici la désinfection: ratio: 1/4 (minimum) à 3/4 (maximum) tasse d’eau de Javel à 1 gallon d’eau fraîche ou 1 cuillère à soupe (minimum) à 3 cuillères à soupe (maximum) d’eau de Javel à 1 litre d’eau.

Temps de contact: Laisser reposer pendant 2 minutes, puis essuyer ou sécher à l’air

  • Configurer une zone de quarantaine

La zone de quarantaine devrait être installée à l’extérieur, si possible. Avoir une zone de quarantaine permettra aux arrivées tardives de rester isolées jusqu’à ce que vous soyez sûr qu’elles sont en sécurité et en santé avant d’entrer. Le lieu de quarantaine devrait être bien approvisionné en nourriture, en eau et en divertissements tels que des livres et des jeux.

  • Avoir un plan pour une sépulture sûre

Si l’impensable se produit et que les autorités ont perdu le contrôle de la situation, il y aura maladie et mort. C’est un aspect de la préparation dont personne n’aime parler, mais la réalité est qu’avec une pandémie massive, il y aura des morts .

  • Soyez prêt!

[/sociallocker]

Rien n’est plus important que d’avoir des choses en place quand vous en avez besoin. Au moment où une épidémie se produit, il sera probablement trop tard pour rassembler les fournitures nécessaires. Je me rends compte que cela peut paraître précoce, mais obtenez votre nourriture, votre eau et vos fournitures de premiers secours ensemble, sachez ce que vous devez faire pour vous abriter et rassemblez tout ce dont vous avez besoin pour installer une chambre de malade dans votre maison.

Les leçons de la pandémie de grippe de 1918-1919

  • Planifiez et préparez-vous.
  • Avoir de la nourriture stockée dans votre maison.
  • Avoir des fournitures médicales dans votre maison.
  • Avoir des économies.
  • Avoir d’autres sources de carburant .
  • Avoir plusieurs méthodes de communication.
  • Préparez  vous à l’automédication .
  • La distanciation sociale fait la différence. Les villes qui appliquaient la distanciation sociale avaient une incidence beaucoup plus faible de propagation de l’infection que les villes qui ne l’ont pas fait. Cette fréquence limitée et la proximité du contact entre les individus dans un cadre public.
  • Préparez-vous à avoir des services religieux à la maison.
  • Préparez-vous à faire l’école à la maison pour les enfants.
  • Faites du bénévolat vous aide. N’ayez pas peur d’aider. La terreur a été créée en 1918 lorsque les responsables et la presse n’ont pas rapporté la vérité de ce qui se passait. ” Le public ne pouvait rien croire et donc ils ne savaient rien … cette terreur empêchait une femme de s’occuper de sa sœur, empêchait les volontaires d’apporter de la nourriture aux familles trop malades pour se nourrir et qui mourait de faim, empêchait les infirmières formées de répondre aux appels urgents pour leurs services. La peur, pas la maladie, menaçait de briser la société. ” 1
  • Les survivants qui ont attrapé la grippe sont immunisés. Les survivants sont des bénévoles inestimables dans les vagues suivantes de la grippe parce qu’ils sont immunisés.
  • Diriger, si nécessaire. Si vous voyez un besoin, dirigez-vous.

Que puis-je faire maintenant?

  • Conservez 3 mois de nourriture pour chaque personne de votre ménage. Cela devrait vous permettre de traverser deux vagues de grippe.
  • Conservez les médicaments contre la douleur, la fièvre, la diarrhée, les vomissements et les infections respiratoires ainsi que les fournitures médicales et apprenez à les utiliser.
  • Gardez les médicaments d’ordonnance supplémentaires stockés.
  • Conserver au moins 2 semaines (14 gallons) d’eau pour chaque personne au cas où l’eau serait perturbée.
  • Conservez le carburant pour d’autres sources de cuisson, de chauffage et d’éclairage au cas où les services publics seraient perturbés.
  • Avoir plus d’un moyen de communiquer avec d’autres personnes à l’extérieur de votre foyer.
  • Préparez-vous à faire l’école à la maison pour les enfants pour une période prolongée
  • Préparez-vous à travailler à la maison.
  • Avoir de l’argent à la maison et des économies à la banque au cas où vous êtes incapable de travailler.
  • Avoir une assurance-vie au cas où le pire se produirait.
  • Découvrez s’il existe un plan de lutte contre la pandémie pour votre communauté.
  • Aidez votre famille, vos amis et vos voisins à se préparer.
  • Impliquez-vous dans des groupes de bénévoles communautaires

Aider à limiter la propagation de la grippe

Vous pouvez aider à limiter la propagation de la grippe en pratiquant certaines méthodes d’autoprotection. Vous devriez commencer lorsque la grippe frappe le Québec, car elle peut se propager rapidement dans tout le pays. Également pratiquer ces méthodes en allant n’importe où que l’infection peut entrer dans le pays, comme les aéroports internationaux.

 

 

  • Évitez de serrer la main. Les virus peuvent être transférés sans le savoir d’individus infectés ou de surfaces qu’ils ont déjà touchées.
  • Porter un masque chirurgical / respirateur. Le virus de la grippe est souvent transmis par l’air. Un masque chirurgical ajusté résistant aux fluides offre une protection adéquate. Il devrait être porté à tout moment lorsque vous êtes en contact avec des personnes à l’extérieur de votre maison. Les masques peuvent être suspendus pour sécher et réutilisés à moins qu’ils aient été contaminés par des liquides organiques ou du sang.
  • Se nettoyer les mains souvent. Le virus de la grippe peut vivre jusqu’à deux jours sur les surfaces. Vous pouvez propager le virus en touchant ces surfaces, puis votre bouche ou vos yeux ou d’autres personnes avant de vous laver. Le savon antibactérien ou les nettoyants pour les mains à base d’alcool sont les plus efficaces. (J’ajouterais que lorsque vous utilisez un nettoyant et un nettoyant à base d’alcool, utilisez au moins 70% d’alcool, puis frottez-vous vigoureusement les mains, en vous assurant de passer entre les doigts et d’inclure le dos des mains.)
  • Toussez ou éternuez dans un tissu ou dans votre coudeLes gouttelettes infectées peuvent être projetées à 1 mètre devant vous et vous êtes contagieux 48 à 72 heures avant l’apparition des symptômes.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche pour réduire les risques d’infection.
  • Limitez le contact avec ceux qui sont à l’extérieur de votre maison, surtout à l’intérieur des bâtiments. Considérez tout le monde en dehors de votre propre maison comme potentiellement infecté. Éloignez-vous des autres en ne vous rendant pas dans des lieux publics tels que l’école, l’église, les événements culturels, les événements sportifs, les activités sociales et peut-être même le travail. Il est recommandé de rester à plus de 3 pieds de tout le monde lorsque vous êtes autour des autres. Vous pouvez même décider de vous mettre en quarantaine ou de vous isoler en restant chez vous et de ne pas sortir du tout lorsque la grippe est active dans votre communauté.

La grande grippe: l’histoire de la pandémie la plus meurtrière de l’histoire par John M. Barry, page 462.

Recommandation: Rester confiné ou évacuer?

Votre meilleur pari pendant une pandémie est d’insinuer (également utilisé de manière interchangeable avec le terme “hunker down”) et de rester en sécurité. Évacuer n’est pas une bonne option pendant une pandémie pour deux raisons. D’abord, aller à l’extérieur vous expose à la maladie répandue. Deuxièmement, aller dehors vous expose aux masses désespérées qui n’étaient pas préparées.

Rappelez-vous, une pandémie n’est pas quelque chose qui sera de courte durée. Vous et vos proches devez être prêts à vous renfermer chez vous et à survivre jusqu’à ce que le danger soit passé. Cela pourrait prendre des mois, peut-être jusqu’à un an avant que l’épidémie ne soit maîtrisée.

 

Dans certains cas, cela pourrait prendre plus de temps et, en effet, certaines pandémies historiques ont pris beaucoup d’années à contenir. Entre 1347 et 1453, la peste noire a décimé un tiers de la population de l’Europe. Même si le Canada est un pays beaucoup plus jeune que d’autres, ne veut pas dire qu’il soit immunisés. Entre 1900 et 1904, la peste bubonique de San Francisco a décimé la côte ouest.

Les États-Unis ont également connu plusieurs flambées de choléra, la rougeole, la scarlatine, la typhoïde, la poliomyélite, la coqueluche, la diphtérie, la grippe espagnole et bien sûr le VIH / sida.

Ressources additionnelles

Tout au long de cet article, vous pouvez cliquer sur un certain nombre de liens pour en savoir plus sur la préparation à une pandémie et plus particulièrement sur l’écoute dans une situation de refuge en place.

Voici quelques ressources supplémentaires:

Le dernier mot

Les pandémies sont difficiles parce que vous êtes confrontés à trois problèmes distincts:

  1. Rester en bonne santé
  2. Rester en sécurité
  3. Rester sain d’esprit pendant l’isolement

Cela étant dit, être conscient de la gravité de la situation et de ce que vous devez faire pour survivre à une pandémie vous donne un gros avantage sur vos voisins qui ne sont peut-être pas du tout préparés.

Michael Leavitt, ancien ministre américain de la Santé et des Services sociaux, a déclaré: « Ce qui se passe avant [une pandémie] est bien plus productif que ce qui se passe après le début de la pandémie. Ce n’est pas seulement l’État et les gouvernements locaux – chaque tribu, entreprise et famille a besoin de parler d’un plan de lutte contre la pandémie. 

Les Preppers ont un avantage unique avec un fort esprit d’indépendance. La plupart ont déjà réfléchi à diverses situations de crise et à ce qui pourrait être nécessaire pour les atteindre.

Le défi de chaque lecteur de Québec Survie Urbaine est donc de prendre ces informations à cœur et de suivre les plans pour combler les lacunes dans votre plan de préparation totale partout où vous en ressentez le besoin. La préparation n’est pas statique. Nous apprenons constamment à être plus autonomes et à mieux prendre soin de nous-mêmes et de nos familles dans toutes les situations.

Préparez-vous à l’auto-mise en quarantaine avec tout ce dont vous pourriez avoir besoin pendant trois mois. Considérez les recommandations dans cet article.   Faites des recherches sur vos ressources locales de préparation aux situations d’urgence pour voir si votre ville les a à votre disposition. Si ce n’est pas le cas, alors vous pourriez être l’allumette qui enflamme la flamme. 

Asseyez-vous avec ceux de votre foyer et réfléchissez spécifiquement à ce qui serait nécessaire pour le bien-être physique, émotionnel, spirituel, éducatif et médical si vous deviez vous abriter chez vous pendant une période prolongée.

Si vous vivez seul, il y a aussi d’autres considérations. Il peut y avoir des besoins particuliers dont les besoins entrent en considération. Je suis un défenseur du brainstorming avec les autres, suivi d’une planification méthodique.

Une fois le plan établi, commencez à mettre en œuvre le plan jusqu’à ce qu’il soit aussi complet que possible. Nous devons être proactifs et nous préparer au lieu d’être réactifs dans des situations d’urgence.

Être préparé augmentera les chances que tout le monde dans votre maison sera en mesure de faire face à tout cela, et de sortir de l’autre côté en bonne forme.

 


Si vous avez aimé cet article, pensez à le partager sur vos réseaux sociaux. Lorsque vous le faites, vous aidez la communauté et de futurs Preppers.

Consultez également notre  page Facebook régulièrement pour des liens vers de nouveaux articles ou équipement juste pour vous.

Vous pouvez également voter pour Québec Survie Urbaine tous les jours sur les sites Top Prepper !

Êtes-vous préparé en cas de pandémie?

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Survie Urbaine