Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

Untitled Document
PRÉPARATION URBAINE

Êtes-vous suffisamment préparé?

Êtes-vous suffisamment préparé?

Il y a beaucoup de bonnes raisons de commencer à se préparer et à prendre soin de vous en cas d’urgence ou de crise. Vous sentez que c’est quelque chose que vous devez faire personnellement, cela commence généralement par une recherche sur le web et les catastrophes les plus probables dans sa région. Cette recherche peut conduire à des listes de contrôle d’équipements, des conseils ou un point de départ, mais en réalité;  le processus est différent pour chaque personne. La réponse à la question de ce que vous devez faire pour vous préparer n’est pas quelque chose à laquelle quelqu’un d’autre peut répondre pour vous et, finalement, c’est presque entièrement dépendant de ce qui passe selon l’endroit où vous êtes, et quand “cela” va vous arriver.

Je me suis souvent assis et j’ai compilé des listes de choses que je dois faire dans les domaines principaux sur lesquels je me concentre.  Ma toute première liste contenait des douzaines d’articles et maintenant, depuis que je me prépare, mes listes ont quelque peu, évolué. J’ai acquis les équipements nécessaires et fait des préparatifs selon les besoins pour que je puisse me démunir de ce que je pensais indispensable au début. Une chose que j’ai pu voir, c’est ce que la liste contient toujours les éléments dont je pensais avoir besoin en 2011, mais les quantités ont drastiquement diminué.

 

Le concept de faire des listes à nouveau m’a fait penser à la question que je me suis déjà posé.  Êtes-vous prêt à faire face à l’imprévu?  Ai-je fait les meilleurs plans que j’aurais pu faire en sachant ce que je sais?  Ai-je pris les bonnes décisions financières pour me placer dans la position la plus avantageuse en cas d’effondrement de l’économie?  Ai-je partagé assez d’informations avec ma famille, avec vous lecteur de Quebec Survie Urbaine et avec le reste du monde?  Est-ce que j’en ai fait assez?  Suis-je suffisamment préparé?

Êtes-vous suffisamment préparé?

Que peut-on faire de plus pour que nous puissions considérer le niveau de nos préparations comme suffisant?  J’ai déjà dit que devenir Prepper c’est un voyage de longue haleine, pas une destination et je souscris toujours à cette théorie, mais selon la situation, j’aurais pu avoir plus que ce que j’ai besoin. Qu’arriverait-il s’il y avait une tempête qui provoquerait des inondations, des pannes majeures dans ma ville et où les services publics seraient submergé (sans jeu de mot), les routes impraticables pendant un mois.  Aurais-je assez de fournitures pour perdurer?  Oui, certainement.

Et s’il y avait une crise qui dure deux ans?  En aurais-je assez cette fois ci?

Pour en revenir à ce que vous n’avez pas besoin, tout se résume à l’urgence, quelle est votre situation à ce moment-là et comment les autres variables vont vous influencer, vous perturber après le début de la crise.  Vous avez assez de nourriture pour durer un an, mais ajouter 6 membres de la famille que vous prenez et ce temps pourrait descendre à 2 mois.  Vous pensez peut-être en avoir assez mais pour une famille affamé, ça risque d’être peu! Que se passerait-il si vous avez deux ans de nourriture en toute sécurité dans votre sous-sol, mais qu’au moment de la crise vous êtes en vacances et que votre ville est soumise a des émeutes. Des gens ont pénétré votre maison et sucent tout ce que vous avez préparé depuis des années?

Nous allons faire autant de plans que nous souhaitons, mais si quelque chose d’autre arrive, nous devrons nous ajuster. Penser que vous avez des réponses à tous les différents scénarios posés dans votre tête est bien, mais vous devez tenir compte des éventualités.  Plus important encore, vous devez faire face à la réalité que vous souhaitez entrer dans TEOTWAWKI avec rien d’autre que la chemise sur votre dos.


La préparation est au mieux une mesure provisoire.  Ce n’est pas une fin.

Vous vous posez la mauvaise question

Vous pouvez dresser l’inventaire de toutes vos fournitures de préparation et en faire des listes;  Je le fais aussi.  J’utilise ces listes pour tester ma mémoire et voir si je me souvient de tout ce que j’ai.  Je vérifie les articles de sorte que ma réserve soit remplie de ce que je pense avoir besoin au minimum.  Est-ce que cela signifie que j’augmente mes provisions autant que possible?  Cela signifie-t-il que je continue d’acheter des munitions, de la nourriture ou des armes jusqu’à ce qu’il ne me reste plus d’argent? “Je pense que j’en ai assez pour durer…”

Il y a un danger à penser qu’il y a une sécurité ultime dans vos approvisionnements.  Pourquoi dis-je cela?  D’une part, vos fournitures peuvent vous être retirées. Vos fournitures ne sont pas utilisées dans les bonnes conditions.  Vos approvisionnements, si vous devez compter sur eux, finiront par se dissiper à néant.  Avoir une réserve de nourriture de six mois ou quelques milliers de cartouches de munitions et de l’essence stockée ne signifie pas que je sois mieux préparé que le voisin dans la rue au moment venu.  Cela signifie seulement que j’ai réfléchi à comment j’envisage l’après catastrophe, mais est-ce que cela me rend mieux préparé?

Quand ma famille me pose des questions comme, combien de nourriture ai-je, fondamentalement, combien de temps nous vivons sur ce que nous avons stocké, je dois deviner.  Bien sûr, je sais à peu près combien de nourriture est stockée et que j’ai estimé combien de temps nous avons mangé sur cette nourriture, mais je ne considère pas vraiment préparé.  Je regarde cela comme une mesure provisoire.  Mes préparatifs-ils m’acheter, à moi et à ma famille, un certain temps?  Oui, très probablement nous être assis pendentif que d’autres faim, au moins pendentif un certain temps.  Cela signifie-t-il que je suis assez préparé?  Peut-être.

 

Se préparer ne consiste pas à stocker des fournitures et à sortir tranquillement de l’Armageddon dans le confort de votre fauteuil, à manger joyeusement vos MRE et à profiter des rediffusions de votre série préférée sur votre lecteur DVD. Les mesures que vous prenez aujourd’hui pourraient ne pas être suffisantes pour le désastre auquel vous êtes confrontés. Sont-ils meilleurs que rien? Absolument, mais ne devenez pas complaisant en vous reposant sur ces seuls critères là. Se préparer devrait être un mouvement constant, la préparation, la considération de votre environnement et du monde qui nous entoure et vous devez réévaluer ce qui se passe tout le temps. Nous ne devrions pas penser que nous savons ce qui va arriver, même nous devrions pouvoir nous préparer et affronter certains scénarios.

Lorsque vous commencez à vous poser la question de savoir si vous êtes suffisamment préparé, la réponse est que, tant que vous ne serez pas confronté à un réel problème pour lequel vous vous dites prêt, vous ne le saurez pas.  Vous y réfléchissez, vous vous préparez et demain peut-être vous me direz si vous étiez prêt… ou non!

Êtes-vous suffisamment préparé?

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Survie Urbaine