Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

Untitled Document
ESSENTIELS DE LA PRÉPARATION

Être préparé lorsque vous êtes loin de la maison

Vous devez être prêt à rentrer à la maison…

La plupart d’entre nous qui nous préparons, se préparent à certains types d’événements. Je recommande toujours d’acquérir des compétences importantes pour survivre, telles qu’une bonne réserve de nourriture, d’eau, de moyens d’abri et de sécurité. Nous consommons au jour le jour et la tendance naturelle à se préparer aux situations d’urgence n’est pas systématiquement acquise. Mais il est bon de se souvenir que les choses normales que nous consommons ne seront pas toujours disponibles, et il est donc important de stocker plus.

A quel moment êtes vous en mesure de dire que vous êtes à l’aise dans vos préparatifs, dans votre autonomie.

 

Le dénominateur commun est que nous devons stocker ces fournitures de préparation quelque part. Bien sûr, vous pourriez avancer dans la vie avec rien de plus que votre kit de survie et votre sourire confiant, mais cet article n’est pas pour vous. Cet article est pour les Preppers qui ont stocké des fournitures, généralement dans nos maisons, parfois dans des caches dans l’arrière-cour ou une forêt – probablement non loin de votre lieu de repli. Lorsque nous stockons ces fournitures, c’est toujours dans l’intention de les utiliser en cas d’urgence si nécessaire. L’hypothèse principale est que vous serez en mesure d’accéder à ces endroits où à votre équipement, la nourriture et les outils sont conservés en toute sécurité loin des yeux fouineurs de vos voisins. Mais que faire si vous êtes absent quand une catastrophe survient? Et si vous êtes à des centaines de kilomètres de tous vos plans et équipements? Est-ce que tout est perdu?

Se préparer au désastre pendant votre absence

Mon plan d’être préparé et d’insister si un événement massif d’urgence / réseau / SHTF survient, à moins que les circonstances ne le justifient, je dois partir. Mes fournitures sont toutes dans ma maison et évacuer en laissant potentiellement beaucoup d’équipement derrière moi serait la dernière chose que je voudrais faire. Malheureusement, moi et des millions d’autres devons probablement laisser nos provisions si les circonstances nous y oblige.

Going Home: A Novel (The Survivalist Series Book 1)
16 Commentaires
Going Home: A Novel (The Survivalist Series Book 1)
  • A. American
  • Plume
  • Kindle Edition
  • Édition no. 0 (06/25/2013)
  • English

Chaque jour je vais au travail, mais ce n’est pas très loin. Il y a des vacances périodiques, des voyages d’affaires, des engagements familiaux ou même des excursions d’une journée quelque part et si vous êtes loin de chez vous, il pourrait y avoir des retards sérieux ou des obstacles pour vous ramener aux fournitures que vous avez laissé chez vous.

Ce sujet me vient habituellement quand je dois partir en dehors de la ville pour affaires. S’il y avait un moment où la loi Murphy devrait frapper, ce serait pendant que je suis à des dizaines, peut-être à des centaines de kilomètres de ma famille. Le désastre ne vous touchera probablement pas alors que vous êtes tous chez vous en famille en train d’attendre que cela arrive, ou que votre approvisionnement en munitions a été récemment terminé, tout le monde est à la maison et en bonne santé. Non, cela arrivera surement en pleine journée alors que tout le monde est au travail, à l’école, au centre commercial et alors vous devrez vous débrouiller sans ces fournitures pendant quelques heures en espérant que ce ne soit pas pendant des jours, ou des semaines.

Communiquer votre plan

Dans le pire type de catastrophe, il n’y aurait pas de communications. Nous prônons à juste titre la radio Ham pour rester en contact, mais cela nécessite quelques connaissances car ce n’est pas vraiment comme passer un appel téléphonique normal. La plupart des unités portables nécessitent des répéteurs pour toute gamme décente et les deux unités doivent être sur le même nœud répéteur pour que vous puissiez communiquer.

Ma famille sait que si je ne suis pas à la maison et qu’il se passe quelque chose, notre plan pour eux est de rester en place et même si ils n’ont pas de nouvelle de moi, ils savent que je vais rentrer à la maison. Nous avons des emplacements de secours pour eux si nécessaire, mais ils me communiqueront toujours le lieu où ils sont partis si j’arrive plus tard. Ceci est important parce que dans un événement IEM par exemple, les communications et même le transport pourraient être complètement détruits mais le Preppers correctement équipés pourraient rentrer à la maison avec un peu de planification et de chance. Cela me rappelle le roman d’ouverture de la série par A.American sur Going Home et c’est le noyau de l’une de mes plus grandes peurs. Le personnage principal est coincé à des centaines de kilomètres de chez lui en Floride après une attaque IEM et doit revenir vers sa famille. Si je suis séparé de ma famille, mais vivant, c’est ce que je ferai aussi. Si nous sommes tous ensemble et loin de chez nous, il y a différentes préparations, mais moins de stress à certains égards.

 

Marcher à la maison présentera des défis et des risques.

Revenir à la maison

Je lisais un vieux fil sur un forum ce matin en parlant d’un scénario de catastrophe hypothétique où l’affiche posait la question à savoir, post IEM si ils devraient rester à leur bureau de travail pendant quelques jours et “laisser les choses se calmer” ou partir immédiatement pour rejoindre sa famille. Presque tous les commentateurs ont dit qu’ils partiraient tout de suite et je suis d’accord.

Je pense que tous les avions vont s’écraser et percuter des champs, des buildings et que toute personne qui n’est pas préparée et protégée va mourir indubitablement, tout comme pour un tremblement de terre; S’il n’y a pas une perte de vie énorme, la plupart des gens resteront immobiles et attendront que la police ou les camions de pompiers arrivent. Ils vont attendre que la compagnie d’électricité redémarre les services et que les gens de la croix rouge apportent des lits et des couvertures. La dernière chose qui leur vient à l’esprit sera de paniquer et au moment où ils le feront, il sera trop tard.

Sortir en tête de la foule est crucial et c’est cet aspect de la catastrophe qui vous oblige à être très conscient de ce qui se passe dans le monde autour de vous. Vous pouvez commencer vos préparations plus tôt ou acheter des fournitures de dernière minute avant que les magasins ne soient dévalisés et que les gens acceptent encore les espèces pour les achats en agissant simplement en premier. Si je sais qu’il y a eu un événement majeur, mon plan est de prendre tout ce que je peux pour faciliter mon voyage de retour à la maison. Cela dépend du désastre mais supposons que vous devez marcher.

De quoi avez-vous besoin pour survivre en cours de route?

Qu’allez-vous emporter avec vous lors de ce voyage qui pourrait faciliter vos efforts pour rentrer à la maison? Certaines personnes soutiennent un sac d’évacuation modifié lors de leurs voyages. Certes, cela semble relier les points, mais c’est peu pratique pour la plupart des voyages. Ce que j’ai toujours avec moi, c’est mon EDC et ou mon GHB. Ce que j’ai sont les bases, un couteau multi-fonctions, un bandana, bouteille d’eau, une lampe de poche et selon la destination, une arme (à feu). Je vérifie toujours mes bagages avant de partir. Ce sont d’excellents outils, mais idéalement j’aurais plus de matériel ou je pourrais l’acquérir avant de commencer mon voyage.

C’est pour cela que je vais porter un GHB afin de pouvoir y loger une poche à eau. Cela me coûte rien et me permettra de porter d’avantage de matériel et de garder mes mains libres. Pour cela, j’ajoute un peu plus de choses:

[sociallocker]

Tout cela prend très peu de place dans mon sac. Je dois aussi prévoir pour les conditions si je devais revenir à pied, y compris les vêtements de pluie, les couches de base (la règles des 3), en polaire et en gore tex en hiver ainsi que des chaussures de marche robustes. L’été, cela pourrait être des chaussures de randonnée, mais l’heure d’hiver exigerait mes bottes robustes. Vous ne voulez pas essayer de marcher jusqu’à la maison en janvier dans les banlieues de Montréal en chaussures habillées. Moi, j’ai presque à toutes les saison la même chose, des chaussures de randonnée Salomon Quest 4 GTX.

Qu’est-ce que cela me donne? Ce sont vraiment les bases dont j’ai besoin pour faire le voyage. Je voudrais toujours avoir de la nourriture, un meilleur abri (bâche et sac de couchage ou couverture de laine) et une carte pour le voyage. La nourriture est quelque chose que je peux ramasser avant que la panique ne s’installe ou que je puisse récupérer dans une situation désespérée peu de temps après la catastrophe. En fonction de la distance, je n’aurai besoin que d’un jour ou deux. Des voyages plus longs pourraient m’obliger à improviser. Un voyage d’affaires aux USA rendrait les choses très difficiles et je doute que je serais en mesure d’apporter assez de nourriture pour faire le retour à la maison. Si vous pouviez entrer dans un magasin d’articles de sport ou Canadian Tire avec de l’argent immédiatement après l’événement, vous pourriez être en mesure d’obtenir ces fournitures et partir avant que les autres ne prenne les magasins d’assaut.

 

Des temps désespérés peuvent faire ressortir le meilleur et le pire chez les gens. Vous devriez être sur vos gardes pour les pièges.

Traiter avec d’autres personnes

Sortir rapidement vous mettra en avance sur la confusion, mais à moins de vivre au milieu de nulle part, vous rencontrerez d’autres personnes sur votre chemin. Vous pourriez voir des gens demander de l’aide ou des fournitures. Il pourrait y avoir des gens qui vous considèrent comme une cible parce que vous cherchez à avoir un semblant de plan et de solution. Selon la catastrophe et où vous êtes, les choses pourraient devenir risquées et les gens désespérés pourraient même essayer de vous tromper pour profiter de votre bon côté. Des décisions difficiles devront être prises dans une véritable catastrophe.

 

Je prévois de voyager autant que possible la nuit et de dormir pendant la journée loin des routes et aussi caché que possible. Cela devrait réduire mon exposition à tous ceux qui pensent qu’ils méritent ce que j’ai. J’essayerais d’éviter autant que possible les zones congestionnées, mais si le fait de circuler prenait trop de temps; J’essaierais de passer la nuit. Un vélo pourrait grandement accélérer votre voyage et j’essayerais probablement d’en obtenir un si possible pour faire passer les miles plus rapidement. J’aurais vraiment improvisé en cours de route pour profiter de n’importe quelle situation qui me serait présentée. Faire équipe avec quelqu’un à votre façon pourrait être avantageux ou risqué. Vous aurez probablement juste besoin d’aller avec votre intestin sur ce mouvement aussi bien.

Ce ne sont que quelques idées, mais chacun d’entre nous a des vies différentes avec des réalités différentes. Dans un véritable désastre, nous serions chacun de notre côté pour survivre au mieux de la main que nous avons reçue. Quels sont vos plans pour le faire à la maison si vous êtes absent?

Être préparé lorsque vous êtes loin de la maison

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Survie Urbaine