Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

SURVIE EN MILIEU SAUVAGESURVIVRE À L'ATTAQUE NUCLÉAIRESURVIVRE À UNE ATTAQUE CHIMIQUESURVIVRE À UNE IEMTECHNIQUES DE SURVIE

Evacuer vs Rester à l’abri

Publié à l'origine le28 septembre 2017 @ 0 h 00 min

Bugging In Vs Bugging Out: 

Prendre les bonnes décisions dans une urgence

L’évacuation est sans doute l’un des sujets les plus populaires dans la littérature de survie, ainsi que dans les forums de discussion en ligne.

La préparation d’un sac d’évacuation est quelque chose qui ressemble à un rite de passage parmi les Preppers, et nous aimons critiquer, comparer nos kits les uns les autres.

Nous parlons sans cesse de bug out locations (BOLs) and – Véhicule d’évacuation – bug out vehicles (BOVs). Pourtant, une partie plutôt critique du plan manque souvent d’attention.

Nous parlons beaucoup de COMMENT procède t-on face à une évacuation, mais nous oublions souvent de réfléchir QUAND devons nous évacuer.

 

Peser le pour et le contre

Tout d’abord, je crois fermement que l’évacuation devrait être considérée comme votre dernière option plutôt que votre principal plan d’action dans la plupart des situations de catastrophe.

Pour la plupart d’entre nous, la maison est l’endroit où nous avons la majeure partie de nos approvisionnements. Partir sur la route en emportant une fraction de ce que nous avons stocké serait un effort ardu.

Bien sûr, nous pouvons utiliser toutes sortes d’équipements dans notre véhicule, mais que faire si les déplacements motorisés ne sont pas une option viable? 

Selon la nature de la crise, les rues peuvent être infranchissables en raison de débris ou même des barrages routiers avec personnels armés (parfois de faux policiers).

Cela dit, même si ce n’est pas la meilleure option dans de nombreux cas, l’évacuation reste une partie importante de votre planification à gérer.

Avez-vous fait le bon choix?

Décider quand évacuer

Décider quand évacuer va dépendre en grande partie de votre instinct, de votre jugement, bien sûr.

Il existe de nombreux facteurs qui peuvent entrer en jeu, et nous ne pouvons certainement pas planifier à l’avance de stratégie pour chacun d’eux. 

Cependant, il existe quelques indicateurs clés qui devraient vous faire penser qu’il est temps de quitter les lieux et de se diriger vers un emplacement plus sécurisé, comme écouter les radios et les alertes ou encore voir passer les militaires dans les rues par exemple, ce qui ne serait pas bon signe !

 

Pillages, vols, agressions dans les environs immédiats 

En cas d’effondrement économique, de pénuries ou autres catastrophes, je le dit et écrit souvent mais la plus grosse menace va venir des gens qui vous entoure, de la population. Ainsi, en restant dans une zone urbaine ou agglomération, vous êtes dans une zone à haut risque et vous ne voudrez peut-être pas rester là. Encore une fois, si vous êtes conscient du pillage et des émeutes qui pourraient se produire en ville, dans les environs immédiats, vous allez surement vouloir quitter la ville ou au mieux encore, vouloir une maison secondaire plus éloignée.

Il est certain qu’il vous faut être sur des informations qui vont circuler autour de vous et valider les renseignements que vous allez pouvoir obtenir.
C’est une chose si votre voisin vous dit qu’en revenant de l’épicerie il a vu toutes les étagères vide de provision, ou si simplement, il a vu des devantures de magasin en feu, ou si ce même voisin porte un masque à gaz… Il faut savoir observer et être à l’affut des détails.

C’est une toute autre chose si un autre voisin vous dit que sa soeur a déclaré que le cousin de son meilleur ami avait été informé par un gars au hasard dans la rue que trois villes étaient sous l’emprise l’émeutes.

C’est pour cette raison qu’une radio fonctionnelle est un élément essentiel de votre équipement de survie. Selon la nature de la catastrophe, pouvoir utiliser un téléphone, une tablette ou un ordinateur portable pourrait ne pas être une option viable. Une radio à manivelle, idéalement capable de capter les transmissions à ondes courtes, pourrait être la seule façon de recueillir des informations sur le monde entier. 

N’oubliez pas, cependant, l’histoire récente a montré que les journalistes ont souvent tout autant de mal que vous à gérer les choses, à subvenir à leurs propres besoins.

Promo
Eton NSP101WXGR Scorpion ll Rugged Portable Multi-Purpose Digital Radio with Crank Power Back-Up and Weather Alerts
101 Commentaires
Eton NSP101WXGR Scorpion ll Rugged Portable Multi-Purpose Digital Radio with Crank Power Back-Up and Weather Alerts
  • Receives AM/FM/NOAA weather band to keep you informed and entertained
  • Noaa weather alerts so you know what's coming your way
  • Digital tuner and display for precise tuning and reception
  • Super bright long lasting 1/2 watt led flashlight
  • 5V 1a USB output charges smartphones
 

La radio Eton Scorpion est une excellente radio d’urgence

Les magasins ne sont pas réapprovisionnés

On sait de part les statistiques et mes renseignements personnels qu’à l’origine, une l’épicerie moyenne n’a qu’un stock suffisant pour durer trois jours au volume d’achat normal.

C’est en fait un peu trompeur car cela dépend des éléments déclencheurs et ce qui va en résulter. Les produits alimentaires vont rapidement disparaitre. Les articles de toilette, eux, peut-être pas tellement. 

Quoi qu’il en soit, si l’épicerie doit fermer ses portes parce qu’ils ont manqué de stock sur la plupart des choses de base (vitales), les gens vont être plutôt angoissés. 

Nous vivons dans un âge de satisfaction immédiate. Nous nous sommes habitués à satisfaire nos besoins sans vraiment réfléchir. En fait, les gens sont très rapidement désagréables si leur magasin n’a pas l’objet qu’ils souhaite acheter. Ils exigeront de voir un responsable, qui est tout aussi impuissant que le commis du magasin, et de donner une forme promesse parce que le magasin a osé vendre son stock sans pour autant penser à l’importance de leurs propres clients.

Maintenant, imaginez que le client ne souhaite plus un jeu vidéo, mais de la nourriture. Et plutôt que d’être simplement offensé, le client a faim… et a trois enfants à la maison qui ont la faim eux aussi.

Ouais, vous ne voulez probablement pas vous attendre pour voir ce qui va se passer.

 

Les services d’urgence sont submergés

Comme nous l’avons vu se produire à maintes reprises dans les catastrophes majeures, les services d’urgence tels que les pompiers, la police et le sauvetage peuvent vite devenir débordés.

Comprenez, j’ai le plus grand respect pour les hommes et les femmes courageux qui, lorsque la crise frappe, se dirigent vers le danger pour l’affronter plutôt que de s’éloigner du danger. Mais ils ne sont que des humains et il n’y en a pas beaucoup comme eux. 

Ils ne peuvent pas être partout en même temps, n’est-ce pas?

En raison des ressources limitées, et quelle que soit la taille du département, il y a un nombre limité d’intervenants d’urgence disponibles en tout temps, et ce qui s’appelle le triage, aura lieu c’est inévitable. Certain seront plus chanceux que d’autres.

Fondamentalement, des décisions devront être prises pour savoir quelles situations d’urgence sont plus importantes que d’autres. Bien sûr, les répartiteurs le font tous les jours. Un embouteillage massif sur l’autoroute va prévaloir sur un chien perdu. 

Cependant, à la suite d’une catastrophe majeure, il y aura certainement des vies perdues simplement en raison du manque de personnel d’urgence disponible.

 

Prendre la décision d’évacuer ou de rester

La chose la plus importante à retenir est celle de faire confiance à votre instincts.

Si votre intestin vous dit qu’il est temps d’évacuer, écoutez-le.

Notre subconscient arrive souvent à de solides conclusions bien avant que nos esprits actifs ne puissent confondre toute l’information. L’évacuation peut vous mettre en danger, que ce soit par la crise actuelle ou par les personnes qui y réagissent de manière agressive, avec désespoir. Mais, le danger de rester à la maison pourrait être plus grand.

Pour être complètement prêt pour une catastrophe, préparez-vous non seulement à vous faire un plan d’évacuation, mais aussi assurez-vous de préparer votre maison à faire fasse au danger.

 

Evacuer vs Rester à l’abri

Print Friendly, PDF & Email

Last update on 2019-10-18 at 09:32 / Affiliate links / Images from Amazon Product Advertising API

Mathieu M.

Professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramédic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

JE SERAI RAVIE DE LIRE VOTRE COMMENTAIRE !

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Québec Preppers
Logo

Nouveau eBook

GUIDE DE PRÉPARATION AUX SITUATIONS D’URGENCE

Le Guide de préparation aux situations d’urgence a été créé pour vous donner les connaissances et la confiance dont vous avez besoin dans une situation d’urgence. En utilisant nos connaissances et notre expérience, vous trouverez des informations cruciales sur la manière de se préparer et de mener une vie préparée, de créer un plan d’urgence et de survivre à une grande variété de catastrophes et d’administrer les premiers secours qui sauvent des vies.

www.quebecpreppers.com