Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

GUIDE: COMMENCER À SE PRÉPARER

Pourquoi comprendre la réalité brutale du SHTF pourrait vous sauver la vie

Pourquoi comprendre la réalité brutale du SHTF pourrait vous sauver la vie

Il y a quelque chose d’incroyablement important pour votre survie que beaucoup de gens ne font pas. J’ai déjà écrit à propos de surmonter l’envie naturelle de votre corps de geler de panique lorsque quelque chose de terrible se produisait, mais vous devez faire un pas supplémentaire. Vous devez connaître l’horrible vérité sur le SHTF. La vérité laide et brutale.

Parce que, même si nous stockons, allons au champ de tir et tirons sur des objets immobiles, pouvons conserver des légumes de nos jardins et élever des poulets dans notre cour, cela ne nous prépare que partiellement.

D’après mes nombreuses entrevues réalisées ces dernières années, je sais pertinemment qu’un effondrement total est une affaire de vie, de mort et de mort brutale et terrifiante.

Même si nous le souhaitons, le SHTF ne signifie pas que vous êtes dans une bulle, que vous travaillez paisiblement dans votre potager tandis que le monde vous entoure d’enfer en dehors de la bulle. Les ténèbres peuvent vous atteindre où que vous soyez.

 

Pourquoi est-il si important de connaître les mauvaises choses?

Beaucoup d’entre nous essayons de nous isoler des choses sombres qui se passent dans le monde. Je sais que je reste loin des médias sociaux au-delà de ce qui est nécessaire pour travailler, car j’en ai marre des disputes et de la haine. Il y a certains articles dans les nouvelles que j’hésite à lire parce que je sais qu’ils vont me hanter et surtout, que la vérité est manipulée. C’est la nature humaine – nous évitons les choses qui nous effraient, nous rendraient malades et nous rendraient malheureux.

Mais il y a quelques exceptions à cette règle que vous devriez faire.

Il est extrêmement important de connaître les choses horribles qui pourraient se produire lorsque SHTF bien avant que cela se produise. Pourquoi les gens ont besoin de connaître les horreurs auxquelles nous pourrions être confronté?

Se préparer au pire, c’est être raccourcir la période d’adaptation pendant laquelle vous allez êtes choqué.

De manière générale, il y a beaucoup de malades, de personnes méchantes et de dangereuses. Nous ne les voyons tout simplement pas car la couche de civilisation et le système la recouvrent. Il est finalement beaucoup plus important de préparer les citoyens et de s’investir davantage dans les compétences. Beaucoup plus que dans l’équipement.

Tout est beaucoup plus mobile et fluide que ce à quoi les gens s’attendent, mais si vous comprenez cela, vous pourrez vous déplacer plus rapidement et plus rapidement.

Et cela a du sens. J’écris beaucoup sur l’importance de l’adaptation. Je rappelle constamment aux gens que les trois étapes de la survie consistent à accepter, planifier et agir. Mais croyez-moi quand je vous dis que si quelque chose de vraiment horrible se produit sous vos yeux, il sera beaucoup plus difficile à “accepter” que si vous n’aviez jamais pensé qu’une chose aussi terrible pouvait se produire dans la vie réelle Mais si vous y avez pensé, si vous êtes conscient de la possibilité, ce sera toujours horrible, mais vous pourrez continuer à avancer. Vous ne serez pas figé sous le choc.

Vous devez vous entraîner à ne pas geler

Beaucoup de gens gèlent en cas de catastrophe. C’est la nature humaine, mais la capacité de briser cette paralysie est primordiale pour votre survie. Vous pouvez vous entraîner à ne pas geler en vous exposant à ce que vous pourriez vivre dans un environnement sûr.

Le fait de «geler» est appelée «immobilité tonique» dans la science du comportement et c’est une impulsion biologique. Une étude explorant la «réaction de l’immobilité tonique» aux facteurs de stress décrit la réaction:

Une partie de la description par Barlow (2002) d’un modèle d’alarme adaptative suggère qu’une réaction de gel peut survenir dans certaines situations menaçantes. Plus précisément, le gel – ou l’immobilité tonique – peut submerger d’autres tendances d’action concurrentes. Par exemple, lorsque les réponses fugitives ou agressives risquent d’être inefficaces, une réaction de gel peut avoir lieu.

Semblable à la réponse fuite / combat, une réponse gel a une valeur adaptative. Dans le contexte d’une attaque prédatrice, certains animaux vont geler ou «jouer le mort». Cette réponse, souvent appelée immobilité tonique ( Gallup, 1977 ), inclut une inhibition motrice et vocale avec initiation et cessation brusques… L’immobilité dans le contexte d’une attaque semble contre-intuitive. Cependant, l’immobilité tonique peut être la meilleure option lorsque l’animal perçoit peu de chance immédiate de s’échapper ou de gagner un combat. Par exemple, l’immobilité tonique peut être utile lorsque des attaques supplémentaires sont provoquées par le mouvement ou lorsque l’immobilité peut augmenter les chances de s’échapper, par exemple lorsqu’un prédateur pense que sa proie est morte et qu’il la libère.

Certaines de nos données suggèrent que les déclarations de gel étaient davantage associées à certains symptômes cognitifs d’anxiété (par exemple, confusion, irréalité, détachement, concentration, tremblement intérieur). Cela conduit à des spéculations très intéressantes sur le point de savoir si les réponses gelées se manifestent également sur le plan cognitif (c’est-à-dire que le système cognitif, ainsi que le système comportemental, sont fermés). Certaines spéculations ont été émises sur le fait qu’une forme de paralysie cognitive se produirait en raison d’immenses exigences cognitives qui surviennent dans le contexte de situations mettant en danger la vie ou de facteurs de stress.

Ainsi, dans le contexte de cette étude particulière, la réponse au gel pourrait être liée à une surcharge de stimuli en raison des exigences de la création de votre plan. En ayant réfléchi à diverses situations et en prenant l’habitude d’élaborer rapidement des plans, vous pouvez outrepasser le désir naturel de votre corps de «geler» et prendre des mesures définitives, susceptibles de sauver des vies.

En vous exposant à la noirceur, vous ne vous immunisez pas contre l’horreur – c’est impossible à faire en lisant simplement un livre. Mais vous enlevez un peu le choc qui peut vous rendre paralysé.

 

Qu’est-ce qui m’a fait comprendre que le SHTF était réellement là?

J’ai beaucoup appris de mes expériences professionnelles passées, de mes déplacements militaires sur des terrains hostiles et je ne peux m’empêcher de ressasser quelques visions, quelques souvenir qui sont ancrées en moi.

Quand j’ai vu des gens tuer pour le plaisir. Tuer sans raison. Tuer sans soucis de punition ou de loi. Jeter les autres de 10 étages par curiosité pour voir s’ils vivraient – tout en prenant des paris. Bien sûr, ils étaient sûrs qu’ils allaient mourir, mais ils ont dit: «Je parie que vous allez survivre et si vous le faites, nous vous laisserons partir.» C’était une «blague» pour eux.

C’est alors qu’il sut que tout avait changé et qu’il y avait de nouvelles règles de vie. Ce n’était tout simplement pas le même monde qui m’avait réveillé quelques jours auparavant.

Avez-vous un prédateur potentiel vivant à côté?

Connaissez-vous des personnes dans la vie réelle qui, à votre avis, deviendraient des prédateurs s’ils savaient qu’il n’y avait aucun risque de punition? S’ils savaient qu’ils n’iraient pas en prison parce que les prisons auraient disparu? S’ils savaient qu’il n’y avait ni le 911 ni l’application de la loi pour aider leurs victimes?

J’ai connu des personnes dans le passé qui, j’en suis certain, seraient le genre d’animaux qui tuent des hommes et enferment leurs femmes et leurs filles en cage pour s’amuser, si elles pensaient pouvoir s’en tirer à bon compte. Des gens m’ont écrit à propos de leurs plans de préparations concernant d’autres personnes ou de «prendre soin de quelqu’un» qui leur avait fait du mal dans le passé. Et ils ne s’en cachent pas… ou tout simplement me font confiance pour que je puisse vous écrire de bons articles avec de vraies exemples.

Ils sont dehors. Ils sont nos voisins. Nos collègues. Le gars au hasard qui est en ville pour affaires. La personne avec des convictions politiques si fortes qu’elle voit les personnes qui pensent différemment comme des ennemis.

Ils ne se rendent peut-être même pas compte qu’ils attendent cette occasion, mais lorsque l’occasion se présentera et qu’il n’y aura aucun risque réel pour eux, vous pouvez être sûr qu’ils vont sauter de joie.

Et vous voulez être prêt pour eux.

 

Nous préparons différents niveaux

Les gens vont-ils courir et massacrer brutalement leurs voisins la prochaine fois que nous aurons une tempête de neige ou une tornade? Bien sûr que non. Parce que nous avons toujours la civilisation – et que cela ne va pas se briser à cause d’un événement météorologique lorsque l’aide sera sur place dans quelques heures ou quelques jours.

Nous préparons différents types d’événements. En tant que Preppers, nous voulons être prêts à tout

Nous ne sommes pas comme les gens de cette émission, Doomsday Preppers, présentés comme ne se préparant qu’à un météore géant ou à une pandémie meurtrière qui anéantira 98% de la population mondiale. Nous sommes les gens qui veulent être prêts à tout.

Jusqu’à et y compris SHTF.

Parfois, je pense que nous sommes au bord de l’obscurité

Nous sommes à un point sombre de l’histoire en ce moment. Je ne dis pas que nous sommes sur le point de faire face à une guerre civile. Je pense qu’ici au Québec ou au Canada nous sommes plutôt bien placé. Mais je ne dis pas non plus que nous ne courons aucun risque.

La tension (comme j’écris souvent) est à son comble en ce moment. La scène sociopolitique au États Unis est un véritable cauchemar semé d’extrémistes qui considèrent sincèrement les «autres» comme des ennemis. En Europe, les gilets jaunes s’efforcent de retrouver un semblant de vie agréable. Les citoyens du Honduras qui sont aux frontières des USA. Tout le monde se rassemble, unis dans la haine les uns contre les autres. Ils se battent pour et contre l’admission d’immigrés, des taxes toujours plus abondantes et la situation est de plus en plus chaotique.

Chaque fois qu’il y a un verdict discutable, nous sommes au bord du gouffre.

Chaque fois qu’il y a un rendez-vous avec nos têtes dirigeantes, nous sommes au bord du gouffre.

À chaque élection, nous sommes au bord du gouffre.

Les débats civils sont une chose du passé. Les gens sont furieux lorsque d’autres ne sont pas d’accord avec eux et réagissent avec haine, pas discussion.

Ce n’est vraiment pas du tout imaginable de prédire que nous pourrions être dirigé vers un endroit très sombre. Et si cela est vrai, vous allez vouloir – non, vous allez avoir besoin d’ – être préparé à la laideur et à la brutalité qui vont de pair.

 

Savoir à quel point les choses peuvent aller mal vous préparera à prendre les mesures nécessaires pour survivre. Savoir à quel point les gens peuvent être tordus et pervers vous aidera à prendre les mesures nécessaires pour protéger votre famille. Savoir à quoi s’attendre lorsque vous vous défendez avec la force nécessaire peut vous aider à réussir si c’est quelque chose que vous devez faire. Ne pensez pas forcément à vos voisins immédiats, Québécois ou Canadiens, pensez aussi à la facilité d’une invasion et à la rapidité qu’elle peut survenir.

Pourquoi comprendre la réalité brutale du SHTF pourrait vous sauver la vie

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Mathieu

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Preppers
Logo