Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

Untitled Document
ESSENTIELS DE LA PRÉPARATIONPRÉPARATION URBAINE

Preppers: Soyez prudent sur ce que vous souhaitez

Preppers: Soyez prudent sur ce que vous souhaitez

“Laissez tout brûler en ville! Je serai dans la forêt avec mon groupe de survie, deux ans de nourriture et une tonne de provisions. Tu peux rester ici et mourir. En fait, j’espère que vous mourrez tous pour que je puisse redescendre ici quand vous serez tous mort afin de prendre toutes vos affaires pour lesquelles vous avez été trop stupides pour les protéger”.

Avez-vous déjà entendu quelqu’un parler de la fin du monde telle que nous la connaissons? Moi oui, plusieurs fois. C’est généralement sur les forums de survie ou dans les commentaires des blogueurs que nous entendons ce vitriol vomi par des gens qui semblent anticiper un horrible événement SHTF. Je n’arrive même pas à saisir la stupidité des commentaires comme ça et je dois croire que quiconque dit quelque chose de similaire, doit avoir un sérieux manque d’intelligence, de maturité ou les deux.

Comment quelqu’un dans son bon sens peut-il vouloir le chaos et l’anarchie? Qui voudrait la destruction de toute notre civilisation?

Il y a un autre côté à ce sujet et c’est un désir connecté, mais légèrement différent. Je crois de la part de certains Preppers, qui espèrent secrètement dans une certaine mesure la TEOTWAWKI dans leur vie que ce désir n’est pas de voir quelqu’un de blessé, bien qu’ils soient probablement conscients que cette possibilité doit venir avec ce genre de scénario. Certains préparateurs pourraient être impatients de «la grande réinitialisation» causée par une catastrophe mondiale, non pas parce qu’ils sont anarchistes et qui veulent la destruction, mais plutôt parce qu’ils cherchent quelque chose de plus personnel et intime à l’expérience humaine.

 

Je crois que certaines personnes sont secrètement d’accord avec la perspective de TEOTWAWKI en raison de la façon dont notre société est devenue pathétique sur certains fronts, en raison des progrès technologiques et des bureaucraties de l’État. Avec tous les progrès de la science et de l’industrie, nous avons oublié certaines de nos capacités indigènes et nos vies sont dépourvues des défis qui ont renforcé et testé nos ancêtres. Quand la plus grande peur est de perdre de l’électricité, qu’est-ce que notre vie en tant qu’êtres humains devient? Quand tout le monde reçoit un trophée juste pour se montrer, à quoi sert de lutter dans la lutte pour la vie? Si votre vie sociale est plongée dans la panique en raison d’une brève panne de Facebook, à quel point cette vie est-elle significative? Si même la luge doit être interdite en raison de la peur des procès, à quel point nos priorités sont-elles bafouées? Si la seule réponse à obtenir ce que vous voulez est de vouloir une émeute, la protestation ou une bataille judiciaire, à quel point sommes-nous devenus faibles en tant qu’espèce; quel contrôle avons-nous volontairement donné?

L’esprit pionnier n’est pas perdu, il vous cherche

Cette idée me trottait dans la tête depuis un certain temps, mais il a fallu une autre émission tv à National Géographie pour faire passer le concept au premier plan de ma conscience. Je regarde si rarement la télévision et si je le fais, c’est presque toujours National Geographic et c’est pourquoi tant de mes articles sont tirés de ce réseau. Bien que l’émission soit un peu datée, j’ai réussi à mettre la main dessus afin de regarder le premier épisode d’une série intitulée The Pioneers. Cette émission n’est pas radicalement différent de beaucoup d’autres émissions basées sur la réalité là-bas; Les équipes de cameraman suivent des personnes soigneusement sélectionnées, mais la prémisse est «une expérience sociale qui suit quatre couples pendant trois mois alors qu’ils échangent leurs conforts du 21ème siècle pour les wagons couverts, feux de camp, et la dure réalité de la vie dans la prairie américaine. ”


Pioneers sur National Geographic.

La motivation principale pour les couples interviewés était généralement de revenir à l’esprit des pionniers, nos ancêtres et de voir s’ils pourraient compléter un voyage en chariot à travers les prairies de l’Amérique. Ce serait sans commodités modernes naturellement et les seuls outils de survie qu’ils sont donnés dans l’émission étaient communs aux années 1800. En regardant ce premier épisode, j’ai réalisé que beaucoup d’entre nous aspirons au même type de défi, mais la plupart d’entre nous ne pouvaient pas et ne voulaient pas apparaître sur une émission de télé-réalité pour voir comment nous nous en sommes vraiment tirés. Je pense que l’esprit pionnier est dans notre ADN et notre société moderne ne nous donne pas beaucoup de chances d’exercer ce désir profond, de sorte que, désir presque inconscient, se manifeste dans un désir tacite de retourner à un moment plus difficile. L’émission se passe aux États Unis, mais je pense que c’est pareil chez nous au Québec ou tout autre pays développé avec un certain confort quotidien.

 

Bien sûr, vous pourriez quitter le réseau, abandonner la société et vous réfugier dans les bois mais la plupart d’entre nous ne le feraient pas volontairement à moins que nos vies en dépendent et même si nous le faisions, le reste de la société ne suivrait pas, donc ce ne serait pas vraiment la façon dont les pionniers vivaient la vie, à cette époque ci. Un événement TEOTWAWKI serait la résultante d’une grande impulsion, en fonction de la catastrophe, pour un retour obligatoire à une vie plus simple et plus dure. Si une grande calamité se produisait, vous n’auriez pas à quitter votre travail ou à éteindre votre téléphone portable. Vous n’auriez pas le choix de cultiver un jardin ou d’essyer de réparer les trous dans vos jeans. La vie serait complètement différente et vous verriez enfin comment vous êtes capable de relever les défis d’un monde qui ne s’accompagne pas de tant de raccourcis.

Vous n’avez pas à attendre la fin du monde

J’aimerais  ca voir comment je pourrais relever les défis auxquels ont pu faire face nos grands parents. Je comprends parfaitement que la vie était beaucoup plus difficile à l’époque, donc je ne veux pas bêtement souhaiter un retour aux années 1800 pour aucun d’entre nous, mais une grande réinitialisation semble être le moyen le plus rapide, peut-être pas le moins douloureux, de recommencer beaucoup de choses.

Si vous avez des idées similaires, il y a des choses que vous pouvez faire maintenant pour vous assurer que vous êtes prêt si quelque chose arrive, et qui nous fait tous perdre les commodités modernes que nous aimons et comptons tellement pour rendre la vie plus facile et plus divertissante. Vous pouvez non seulement être mieux préparé, mais il existe des moyens de vous tester dans ce processus qui nécessitent simplement quelques efforts et une bonne planification.

[sociallocker]

  • Éteignez l’électricité – C’est la chose la plus facile que vous pouvez faire pour éprouver un peu de peine sans vraiment sacrifier trop. Il suffit de retourner le disjoncteur principal le vendredi soir et d’y passer tout le week-end, peut-être même une semaine pour voir comment vous pouvez vivre sans électricité. Comment allez-vous cuisiner lorsque qu’il n’y a plus d’énergie? Que ferez-vous quand les lumières seront éteintes? Comment allez-vous rester au chaud ou au frais?
  • Faire de la randonnée pendant un mois – Vous avez toujours voulu faire de la randonnée sur le sentier national du Québec? Planifiez une randonnée d’un mois sans bénéficier de points de ravitaillement en cours de route.
  • Cessez d’acheter quoi que ce soit pendant un mois – Pourriez-vous vivre avec votre stock, sans rien acheter pendant un mois? Nous avons beaucoup de nourriture stockée, mais nous faisons encore des voyages hebdomadaires à l’épicerie. Si vous deviez rester dans votre maison pendant un mois, pourriez-vous survivre?
  • Éteignez l’eau – C’est beaucoup plus difficile que l’électricité à certains moments de l’année. Quand vous devez transporter votre eau et la filtrer chaque fois que vous en avez besoin, vous apprécierez ce que ces pionniers ont dû faire.
  • Essayez d’utiliser la salle de bain dehors pendant une semaine – Je n’ai pas besoin de vous détailler les faits. Imaginez vous devoir sortir dehors pour faire vos besoins? En été avec les odeurs, en hiver avec le froid? Si cela ne vous suffit pas, retirez aussi le confort que vous procure le papier toilette.
  • Marcher ou faire du vélo partout – La nouvelle voiture que vous avez n’est pas très «pionnière», n’est-ce pas? Essayez de faire marcher les enfants pendant une semaine. Reprenez votre vélo que vous aviez laissez au fond de la grange !

[/sociallocker]

Je comprends l’envie de vouloir être testé – de retourner dans un monde sans trop de bruit, où il faut être autonome ou bien mourir, mais l’inconvénient est qu’on oublie facilement à quel point cette vie était difficile. Bien sûr, une IEM par exemple pourrait nous renvoyer aux années 1800 sans tuer beaucoup de gens immédiatement, mais il y aurait de lourdes pertes en vies humaines puisque le manque d’électricité a affecté les gens de tant de façons. Beaucoup de gens, peut-être vos propres enfants ou votre conjoint pourraient mourir d’infections simples s’ils étaient incapables de recevoir des antibiotiques. Les femmes mourraient en plus grand nombre pendant l’accouchement. Il n’y aurait pas de 911 à appeler si votre maison prenait feu. La retraite? La seule façon de prendre sa retraite serait de mourir.

Vivre comme les pionniers pour nous ne serait pas comme la petite maison dans la prairie. Votre ville ressemblerait probablement plus à un bidonville du tiers monde pendant des générations. Vous ne me croyez pas? Avez-vous vu les déchets qui s’accumulent après seulement 10 jours quand il y a une grève des éboueurs? Connaissez-vous quelqu’un avec des chevaux? Des outils de travail du bois qui n’ont pas besoin d’énergie? des chariots pour les chevaux? Locomotives à vapeur ou la connaissance de construire l’une de ces choses?

 

Nous pouvons tous voir ce que c’est de vivre comme les Pionniers un jour, mais si je suis honnête, je ne veux pas traverser cette tourmente si j’ai le choix. Je ne le veux pas pour moi-même, ma famille ou n’importe qui dans le monde. C’est une chose d’y penser depuis mon canapé en regardant une émission de télé-réalité, boire une boisson fraîche, mais si les années 1800 venaient frapper à ma porte, je sais que finalement, probablement que je regretterais cette envie ou ce désir de cette période. En tant que préparateur, j’essaie de planifier des scénarios comme ça mais j’essaie toujours de me rappeler que mes préparatifs sont pour les pires scénarios et que je serai vraiment beaucoup plus heureux si ces plans que je faisais ne voyaient jamais le jour. En tant que société, je pourrais penser que nous avons besoin d’une grosse réinitialisation, mais pour ma part, je ne veux pas passer par la mort et la destruction pour y arriver. Si cela arrive, je m’en occuperai, mais je ne le souhaite à personne.

Preppers: Soyez prudent sur ce que vous souhaitez

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Survie Urbaine