Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

A Partager
GUIDE: COMMENCER À SE PRÉPARER

Prepping 101: L’ultime guide de préparation

DERNIÈRE MISE À JOUR LE

PUBLIÉ À L'ORIGINE LE 23 octobre 2017 @ 0 h 00 min

Prepping 101: L’ultime guide de préparation

Remarque: cet article a été mis à jour avec plus de catastrophes que vous devez préparer et / ou d’autres informations pertinentes. Nous continuerons d’ajouter plus d’informations.

Que vous soyez complètement nouveau dans le domaine de la préparation ou que vous le fassiez depuis des années, cet article vous aidera à vous préparer aux mieux, peu importe ce que la vie vous réserve. Vous obtiendrez non seulement une vue d’ensemble de haut niveau de vos plans de préparation, mais nous irons aussi plus en profondeur, en vous donnant quelques-unes des options de préparation les plus avancées sur Internet.

Pourquoi se préparer? Voici quelques – très – bonnes raisons…

  • Les attaques terroristes sont maintenant la norme. L’Europe a chuté (France, Royaume-Uni, Belgique), et l’EI a même été connu pour les recruter sur le sol américain.
  • Guerres raciales. Les attaques terroristes ne sont que la pointe de l’iceberg. Chaque jour, il y a toutes sortes de conflits raciaux, et avec la montée de l’extrémisme islamique, de plus en plus de gens abusent et sont maltraités… dans les gares routières, dans les rues, parfois dans leurs propres maisons. Le choc des civilisations a commencé et cela durera longtemps.
  • Isis est loin d’être vaincu. Ils n’ont peut-être pas leur califat mais ils sont encore très actifs. Ils sont dispersés à travers le Moyen-Orient et l’Europe, recrutant toujours, tuant encore des gens.
  • Le réchauffement climatique est en expansion.
  • Le réseau électrique Québécois est non seulement vulnérable à une attaque du PEM, mais pourrait s’effondrer, on en a eu un aperçu en 1998. De plus, l’augmentation du nombre de voitures, de chargeurs de voiture et de gadgets met encore plus de pression.
  • Les émeutes et les troubles de l’histoire récente ont montré à quel point il est facile pour eux de se répandre à travers le pays (Vancouver, Montréal).

Je préconise une approche en couches pour la préparation. C’est-à-dire, vous vous préparez d’abord pour les choses les plus susceptibles de vous affecter (petites et moyennes urgences), et elles se déplacent vers les plus grandes. Commençons donc avec la première catégorie d’événements. Si vous n’êtes pas prêt pour eux, je vous exhorte à le faire avant toute autre chose.

 

 

Catégorie C: Événements critiques à petite échelle

  • accidents de voiture (351 personnes meurent aux Québec en 2016 et plus de 36 000 sont blessées) – 1858 personnes de mortes au Canada en 2015 et plus de 172 000 de blessées.
  • viol (près de 22 000 agressions sexuelles aux Canada en 2015 ).
  • agressions par arme à feu à Montréal (à augmenté de 37,9 %, passant de 372 cas, en 2015, à 513, en 2016).
  • chocs électriques.
  • noyade (313 au Canada  (63 au Québec) en 2015).
  • intoxication alimentaire.
  • crise cardiaque (Les maladies du cœur sont également la deuxième principale cause de décès au Canada, faisant plus de 48 000 victimes en 2012).
  • attaques de chiens enragés.
  • intoxication au monoxyde de carbone.
  • incendie de maison.
  • voiture en panne.
  • tomber (hors des escaliers, d’un arbre).
  • Chute d’objets (Y compris chute de glace).
  • accidents de vélo (8 cyclistes sont décédés, soit 1 décès de moins qu’en 2015 au Québec).
  • accidents de moto (54 motocyclistes sont décédés, soit 4 décès de plus qu’en 2015 au Québec).
  • les accidents de piéton (63 piétons sont décédés, ce qui représente une hausse de 40 % des décès comparativement à 2015 au Québec).
  • accidents de navigation.
  • voitures qui coulent.
  • vol à la tire.
  • les décès liés aux conditions météorologiques.
  • perte de travail ou de maison.
  • combats de rue.
  • tempêtes de grêle.
  • blessures accidentelles (chutes, coupures, accidents d’armes à feu, etc).
  • la brutalité policière (cela peut arriver pendant les émeutes et ça peut tout aussi bien arriver en temps de paix, s’ils vous prennent pour un criminel ou chez vous pour quelqu’un d’autre).
  • piqûres de tiques (certaines sont porteuses de la maladie de Lyme).
  • morsure de serpent.
  • piqure d’araignée.

Catégorie B: Catastrophes de moyenne envergure

  • attaques terroristes.
  • crues soudaines.
  • tremblements de terre.
  • éruptions volcaniques.
  • tsunamis.
  • incendies de forêt (plus de 6500 incendies aux Canada en 2014 qui ont brûlé 4.5 millions d’hectares).
  • vents violent.
  • tempêtes de verglas (la plus connue est celle de 1998 avec plus de 110 millimètres de pluie verglaçante).
  • émeutes.
  • invasions de domicile (1 foyer sur 5 subira une invasion de domicile à un moment donné, il y aura un cambriolage toutes les 10 secondes et un crime contre les biens toutes les 3 secondes).
  • avalanches (près de 30 personnes meurent aux Canada chaque année).
  • déversements de produits chimiques.
  • sécheresse. 
  • tempêtes de neige.
  • vagues de chaleur (ne pas oublier de protéger vos animaux de compagnie et les animaux de la ferme).
  • glissements de terrain.
  • fuites de radiation.

Catégorie A: Événements dévastateurs à grande échelle

  • attaques nucléaires
  • guerre
  • virus (Zika etc.)
  • tsunamis
  • ouragans
  • pandémies
  • sécheresse
  • effondrement économique
  • crise alimentaire
  • catastrophes naturelles ou causées par l’IEM  
  • effondrement graduel de la société
  • astéroïde ou station spatiale (Tiangong-1) frappant la Terre (très peu probable, et il n’y a pas grand-chose que vous pouvez faire à ce sujet).

Ce sont quelques raisons de commencer à devenir Preppers si vous me demandez! Si vous êtes intimidé ou même effrayé, je comprends. Vous ne pouvez pas vous préparer à tout et vous ne devriez pas, sinon, votre vie entière tournera autour de la préparation et ce n’est pas pour tout le monde.

Dans quelle mesure ces événements sont-ils susceptibles de se produire?

Au cours des 10 dernières années (depuis 2016), il y a eu 250 catastrophes majeures déclarées aux Canada. Cela fait 25 catastrophes par an! Et cela ne prend même pas en compte ces événements critiques à petite échelle de la première liste.

L’aspect financier de la préparation

Beaucoup de gens se demande combien sont les coûts de préparation et la plupart des Preppers ne vous donneront pas une réponse directe. C’est comme demander combien coûte une maison ou une voiture, non? Et bien, pour ma part, je déteste ce type de réponse, donc je vais vous donner plusieurs réponses possibles en ce moment.

  • Si vous cherchez seulement à vous préparer à des événements catastrophiques qui dureront moins de trois semaines, vous pouvez commencer avec 20$ / personne / semaine. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez acheter avec cet argent, des choses qui entrent dans deux catégories:
    • articles de survie de qualité moindre.
    • articles de survie cheap (qui valent mieux que rien mais qui demanderont à évoluer un moment donné).
  • Si vous êtes un nouveau Preppers mais que vous n’avez pas le temps ET que vous ne voulez pas vraiment apprendre tout un tas de choses.
  • Si vous n’avez aucun équipement en survie mais que vous avez l’argent et que vous cherchez aussi à faire l’effort, un montant de 50$ à 70$ / semaine / famille devrait aller plutôt bien.
  • Si vous avez le budget pour dépenser plus de 70$ / semaine … NE LE FAITES PAS . Vous allez faire beaucoup d’erreurs au début, donc, plus vous lisez, moins vous avez de chances d’acheter de la nourriture, des armes et du matériel hors de prix. Bien sûr, vous devez acheter des choses, mais savoir quelles choses acheter et avoir les bonnes compétences est beaucoup plus important. Idéalement, vous devriez faire un budget et ensuite s’y tenir.

Maintenant, le secret pour minimiser vos dépenses avec la préparation est d’y consacrer plus de temps et d’ efforts . Par exemple, vous pouvez:

  • utiliser des coupons
  • acheter en masse
  • surveiller les prix pour repérer les véritables remises
  • trouver des produits “sans nom” qui sont moins chers que les marques et tout aussi bon
  • visiter les ventes de garage
  • comparez différents produits dans les moindres détails pour vous assurer de tirer le meilleur parti de votre argent
  • envisager de troquer avec vos amis Preppers ou même en ligne, sur les forums de préparation
  • Évitez d’acheter des aliments de survie hors de prix parce que, quand vous faites le calcule, le prix / la calorie est très élevé

Considérez-les avant de commencer…

Bien que parfois il est préférable de simplement plonger dans les choses la tête en premier et juste les faire, avant d’acheter votre première préparation, considérez votre situation unique:

  • votre âge (vous ne pouvez pas être autant en forme que vous étiez autrefois)
  • votre sexe (vous n’avez peut-être pas la force de repousser les assaillants, de soulever des objets lourds, etc.)
  • votre famille (ils peuvent être ou ne pas être d’accord avec la préparation)
  • votre emplacement (vous devriez d’abord vous préparer pour certaines catastrophes)
  • situation financière
  • toutes les conditions médicales (celles-ci dicteront quels aliments d’urgence vous pouvez ou ne pouvez pas stocker)

Devriez-vous vous taire au sujet de la survie?

Idéalement, vous voulez tout le monde avec vous, mais ce n’est tout simplement pas possible. Les personnes les plus importantes à convaincre sont celles qui vivent sous le même toit que vous: votre famille. Il est inutile de vouloir ramener tout le monde avec vous et de compter sur leur aide. Ne leur parlez de votre projet que si vous remarquez qu’ils s’inquiètent pour leur avenir aussi.

Si vous ne pouvez pas embarquer votre famille, vous devriez vous préparer seul. Si vous le pouvez, vous devriez élaborer un plan de survie familiale.

Comment devenir Preppers 

Mon approche pour devenir Preppers est très simple. Vous commencez par faire le point sur votre situation (emplacement, nombre personne dans le groupe ou la famille, types d’événements les plus susceptibles de vous affecter), puis vous devez simplement appliquer votre préparation niveau par niveau (pour les 3 premiers jours, puis 3 semaines, 3 mois et 1+ années). Commencez par le niveau 1 et n’y bougez pas tant que vous l’avez pas terminé.

Maintenant, il y a deux scénarios de base pour vous et votre famille quand une catastrophe frappe. Vous restez à l’intérieur de votre maison jusqu’à ce que ce soit fini ou vous évacuez (quittez votre maison ou ville et trouvez la sécurité ailleurs). Vous pouvez aussi consulter mon article ici pour plus d’info sur comment devenir Preppers.

Votre plan personnalisé de survie 101

Bien sûr, vous pourriez vous attaquer au hardcore dès le début et vous préparer à un désastre à long terme dès le premier jour, mais, comme je l’ai dit, vous allez faire quelques erreurs. C’est beaucoup mieux de se préparer au plus probable et d’améliorer votre kit de survie au fur et à mesure. Mais avant de commencer, laissez-moi vous parler des erreurs les plus courantes:

  • acheter trop sans réfléchir,
  • trop se concentrer sur l’achat d’équipement sans vraiment faire attention à leurs compétences,
  • parler de sa préparation avec des non-Preppers,
  • stocker trop de nourriture d’un seul type,
  • se préparer pour un événement spécifique et en négligeant les autres,
  • ne pas se pratiquer pour améliorer ses compétences (tir, cuisine, jardin, plomberie, etc.). Ceux-ci devraient être pratiqués périodiquement à l’avance.
  • négliger la médecine de survie ,
  • et beaucoup, beaucoup plus. Vous pouvez trouver une liste complète ici.

Niveau 1: Votre plan d’urgence de 72 heures (pour les débutants absolus)

La première chose dont vous devez vous préoccuper, c’est d’avoir les bases pour survivre au moins 72 heures. La plupart des catastrophes de plus petite envergure ne durent pas plus longtemps que cela, il est donc logique d’en prendre soin en premier. Pour passer avec succès le niveau 1 de “préparation pour les débutants”, vous aurez besoin de:

  • un sac d’évacuation (BOB pour faire court).
  • une trousse de premiers soins d’évacuation (FAK pour faire court).
  • un emplacement de repli (BOL) (un endroit où courir si quelque chose devait arriver).
  • un véhicule d’évacuation (BOV).
  • quelques compétences de survie de base et quelques spécialisés pour les scénarios urbains si vous vivez en ville.
  • préparation physique générale (ppg), ce qui signifie que vous devez être un peu plus fort, plus rapide, plus souple et avoir plus d’endurance; rien de trop compliqué, il faut juste se mettre un peu en forme.
  • au moins quelques façons de démarrer un feu (pensez briquets Bic, allume-feu en magnésium, laine d’acier et une pile 9V, allumettes étanches, etc.).
  • au moins une façon de filtrer l’eau comme la LifeStraw.
  • au moins quelques façons d’éclairer votre chemin (comme des lampes de poche à manivelle, des bougies, etc.)
  • articles de survie polyvalents tels que ruban adhésif , paracord mil-spec 550 , bicarbonate de soude, eau de Javel.
  • une couverture thermique d’urgence par personne.
  • Pensez aux communications d’urgence unidirectionnelles et bidirectionnelles (vous devez être le premier à savoir quand les choses vont mal et vous avez besoin de moyens pour contacter votre famille, la police, l’ambulance, etc.). Vous devriez avoir une radio d’urgence AM / FM et des piles supplémentaires.
  • vous avez besoin d’au moins un pistolet de défense à domicile et plusieurs armes alternatives . Si la loi ne le permet pas, vous pouvez être intéressé à faire ou à acheter des armes airsoft .
  • un stock d’eau de 3 jours (au moins 4 litres / personne / jour).
  • un stock de nourriture de 72 heures (considérez au moins 2 500 calories / personne / jour et n’oubliez pas vos animaux de compagnie).
  • Designer une pièce de la maison pour se cacher en dernier recours.
  • Fortifiez votre maison contre les cambrioleurs et les envahisseurs. Mettre en place des systèmes d’alerte précoce sur votre propriété, des caméras de sécurité d’alarme autocollants, obtenir un chien, peut-être même mise en place de quelques « surprises ».
  • Connaissez vos itinéraires d’évacuation. Marquez-les sur des cartes imprimées et plastifiées. Concentrez-vous sur ceux qui sont moins susceptibles d’être bondés quand tout le monde essaiera de sortir de la ville (routes forestières, voies ferrées, etc.).
  • Procurez-vous un bon couteau de survie à lame fixe ou, tout au moins, un bon couteau pliant.
  • Obtenez un bon outil multi fonction.
  • Inquiétude à propos de COMSEC et OPSEC . Comme l’un de mes lecteurs l’a simplifié, COMSEC concerne vos ressources, OPSEC concerne la façon dont vous déployez vos ressources.
  • Ne négligez pas la préparation mentale et développez votre instinct de «combat ou de fuite».

Vous pouvez en savoir plus sur les éléments essentiels nécessaires en cas d’urgence ici,

Rappelez-vous la règle des trois : vous pouvez vivre 3 minutes sans air, 3 heures sans abri, 3 jours sans eau et 3 semaines sans nourriture.

Niveau 2: Votre plan sur trois semaines

Évidemment, votre plan sur trois semaines devrait s’étendre sur le précédent. Je vous conseille de ne pas passer au niveau 2 avant d’avoir entièrement pris en charge le niveau 1. Bien sûr, il y a des exceptions. Par exemple, vous voudrez peut-être acheter de la nourriture en vrac qui durera plus de 3 jours.

Voici ce que vous devriez faire ou améliorer pour vous préparer à une catastrophe qui durera au moins trois semaines:

  • Pensez à un abri au cas où vous êtes dans les bois quelque part. Une tente de survie est un excellent choix ..
  • Découvrez toutes les façons de trouver de l’eau .
  • Apprenez et préparez-vous à d’autres façons d’allumer un feu .
  • Améliorez votre trousse de premiers soins avec plus de pansements et de médicaments de base en vente libre. Ajoutez quelques articles de premiers soins pour vos animaux de compagnie, et apprenez quelques traitements d’urgence de base pour humains et animaux de compagnie .
  • Construire un approvisionnement en eau de 3 semaines. Utilisez des barils de stockage d’eau de 200 libres sans BPA.
  • Construire un approvisionnement alimentaire de 3 semaines en mettant l’accent sur les aliments ayant une longue durée de conservation et des moyens pour les stocker correctement. Cette liste vous aidera mais vous pouvez commencer par:
    • riz blanc,
    • haricots secs,
    • Pâtes,
    • fruits et légumes en conserve,
    • miel,
    • beurre d’arachide,
    • sel et sucre,
    • confitures et gelées
  • Puisque les choses vont de mal en pire, vous devez être capable de vous fondre dans la masse et éviter d’être une cible. Évitez de paraître plus propre, plus sain et plus heureux que tout le monde.
  • Commencez à réorganiser votre maison pour accommoder votre stock croissant .
  • Faites des améliorations supplémentaires à votre maison, pour être capable de faire face au danger en cas de tornade, de tremblement de terre ou d’inondation.
  • Considérez autant de lieux que possible (la maison d’un parent dans une autre province, une cabane proche d’un lac, même un terrain vacant où vous pourriez camper).
  • Assurez-vous qu’il y a toujours assez d’essence dans votre auto pour atteindre votre emplacement d’évacuation et garder un bidon d’essence supplémentaire dans le coffre.
  • Procurez-vous une arme (22LR ou 9mm pour commencer c’est bien), faites le plein de munitions, obtenez un kit de nettoyage des armes à feu et utilisez-le régulièrement .
  • Attendez-vous à abandonner votre véhicule à un moment donné pendant l’évacuation, alors gardez les équipements qui vous aideront à continuer à évacuer dans les meilleurs conditions et plus rapidement:
    • un skateboard, un vélo pour enfants, même un canoë gonflable.
  • Assemblez un sac de retour (GHB), un sac d’évacuation pour votre voiture (BOB) et un kit de transport quotidien (EDC).
  • Envisagez d’y mettre de la nourriture pour vos animaux de compagnie et de ferme si besoin.
  • Faites de l’exercice 2-3 fois par semaine pour rester en forme.

Niveau 3: Votre plan d’urgence sur trois mois

Une catastrophe de trois mois et plus signifie que beaucoup de mauvaises choses vont arriver. Puisque la plupart des gens ne survivront pas plus de 3 semaines sans nourriture, ceux qui en ont probablement auront beaucoup plus: des armes à feu, les munitions, la nourriture, les communications, la force physique et ainsi de suite. Ces gens vont être plus dangereux que votre zombie non armé typique qui mendie de la nourriture, parce qu’ils savent exactement ce qu’ils font.

Selon la nature de la catastrophe, il y a certaines choses que vous devez considérer:

  • La loi martiale peut être en vigueur, ce qui signifie que le gouvernement sera parti.
  • Il n’y a peut-être pas de loi du tout, ce qui veut dire que des bandes de gens gouverneraient des régions ou seulement certaines régions et certains quartiers.
  • Beaucoup de vos libertés auront disparu, y compris le droit à la liberté d’expression ou à un procès équitable.
  • Les agents provinciaux et/ou fédéraux peuvent frapper à votre porte et emporter vos équipements pour les partager avec les autres.
  • Vous pourriez être sous occupation étrangère.
  • Le réseau électrique peut être en panne.
  • La nourriture et l’eau seront rationnées.
  • Le système de transport sera en panne, ce qui signifie pas de nourriture ou d’eau dans les magasins.

Considérez ce qui suit pour votre plan d’urgence de trois mois:

  • Obtenez plus d’armes et faites le plein de munitions.
  • Divisez vos équipements/préparations/stocks entre votre maison et votre emplacement d’évacuation parce que vous ne savez pas où vous finirez.
  • Économisez plus de nourriture pour vos animaux de compagnie et vos animaux de ferme et assurez-vous que votre chat ou votre chien a son propre sac d’évacuation.
  • Vivez avec les scénarios de catastrophe qui sont les plus susceptibles de se produire, développez des plans de ce que vous pouvez faire dans chacun d’eux et pratiquez-les (idéalement avec votre famille).
  • Commencez à cultiver un petit jardin, peut-être quelques plantes dans des pots ou des seaux (comme les pommes de terre et les tomates).
  • Apprenez les mouvements d’auto-défense.
  • Améliorez votre santé en réduisant la consommation de glucides, en mettant l’accent sur la nourriture propre et l’ exercice .
  • Procurez-vous un très bon couteau de survie et gardez un autre couteau en réserve.
  • Assurez-vous d’avoir les moyens de cuisiner sans électricité (poêles au propane ou à l’alcool).
  • Restez flexible parce que dans une catastrophe, quelque chose peut mal tourner, et ca va arriver.

Niveau 4: catastrophe qui nécessite 1 an d’auto-suffisance et de protection

OK, cela ne fait pas exactement partie de la «préparation 101» mais, si vous voulez êtes prêt pour le niveau ultime, voici ce que vous devriez faire:

  • Commencez à stocker des graines pour vous assurer d’avoir des aliments frais et délicieux à long terme.
  • Faites tourner votre stock de nourriture au moins deux fois par an (lorsque vous changez l’heure d’été et d’hiver est une bonne idée) ou même, faire des aliments de survie une partie de votre régime hebdomadaire.
  • Ne stockez pas les aliments que vous ne mangez habituellement pas ou auxquels vous êtes allergique.
  • Sortez du lot.
    • Commencez à utiliser d’autres moyens pour collecter de l’énergie.
    • Commencez à recueillir l’eau de pluie.
    • A apprendre des compétences avancées pour être en mesure de réparer et de faire les choses par vous-même, comme le travail du bois, la plomberie, la couture, l’éviscération des animaux, le travail de l’argile et ainsi de suite.
    • Démarrer un jardin.
    • Considérons un système aquaponique.
    • Commencez à élever des animaux de basse-cour tels que des poulets, des chèvres, des canards, des cochons, etc.
  • Apprenez à fabriquer des aliments ayant une longue durée de conservation, tels que le pain bannock, le hardtack et le saccadé.
  • Apprenez la mise en conserve (bain d’eau et la pression), de sorte que vous pouvez développer votre stock vraiment bon marché.
  • Construisez un réseau de personnes partageant les mêmes idées que vous (géographiquement).
  • Apprenez à utiliser des huiles essentielles pour soigner de petits problèmes médicaux comme les maux de tête, les brûlures et l’indigestion.
  • Apprenez les compétences de bushcraft pour être en mesure de survivre dans les conditions les plus défavorables. Des choses comme:
    • Chasse
    • Faire des pièges pour les petits gibiers comme les écureuils et les lapins .
    • Apprenez à utiliser une carte topographique pour progresser dans la nature sans GPS (au besoin).
  • Mettre l’accent sur les sources renouvelables de nourriture, d’eau et sur les plantes médicinales (commencer un jardin, commencer à élever des poulets, etc.).
  • Faites le plein sur encore plus d’eau (j’espère que vous avez l’espace).
  • Ne plus avoir de dettes.
  • Suivez la règle 2=1 et 1=0 et commencez à doubler certains de vos articles les plus importants:
    • Obtenez un deuxième couteau de survie, un couteau à dépecer et quelques autres de sauvegardes.
    • Diversifiez vos moyens pour allumer un feu. Faites le plein d’écorce de bouleau, de bois d’allumage, de bois et d’autres combustibles.
    • Obtenez plus de filtres à eau.
    • Obtenez plus de lampes de poche et considérez aussi les lampes torche, les lanternes et les lampes de jardin solaires.
  • Obtenez un véhicule 4X4. C’est un bien meilleur choix pour évacuer.
  • Considérez tous les endroits pour cacher vos stocks/ressources, y compris à l’intérieur des fausses prises d’air ou les enterrer dans votre cour arrière.
  • Apprenez à chercher et à reconnaître les aliments sauvages. Ce ne sont pas seulement des sources de nourriture de secours, ils sont bourrés de vitamines et de fibres.
  • Modifiez votre maison de façon eco-energétique pour qu’il reste frais en été et chaud en hiver.
  • Procurez-vous un kit dentaire et portez une attention particulière à vos dents: brossez, utilisez de la soie dentaire et utilisez un rince-bouche. Si vous des problèmes dentaire après l’effondrement, il sera à peu près impossible (ou au moins très coûteux) de les soigner.
  • Préparez-vous à construire une société post-effondrement avec vous en tant que leader. Dans les temps sombres, les gens vous regarderont.
  • Considérez combien vous vous ennuierez quand il n’y a plus Internet, plus de Playstations, plus de tablettes. Gardez à l’esprit des façons old-school de s’amuser .
  • Enfin, familiarisez-vous avec le jargon de survie et de préparation, il est donc plus facile de lire les articles et de parler avec des membres de la communauté Preppers.

Attention: ne tombez pas dans le “piège à lecture”. En lisant, vous devriez également apprendre. Évitez de devenir un «accro de la survie» qui a lu tout ce qu’il avait à lire, mais qui fait l’autruche en cas de catastrophe.

Prepping 101: L’ultime guide de préparation 

Print Friendly, PDF & Email
Québec Preppers

Professionnel de l'urgence le jour, mais un Preppers, un Citoyen Prévoyant 24/7. Ancien des forces armées parachutistes qui est intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les années 2000. Puis je suis devenu Paramédic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

JE SERAI RAVIE DE LIRE VOTRE COMMENTAIRE !

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Québec Preppers
Logo