Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

ESSENTIELS DE LA SURVIEPREMIERS SOINS & MÉDICALTECHNIQUES DE SURVIE

Que feriez-vous si le virus Ebola se propageait dans votre ville?

Que feriez-vous si le virus Ebola se propageait dans votre ville?

La nouvelle épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) fait la une de l’actualité. Plus de 1 000 cas ont été confirmés depuis la réapparition de la maladie en août 2018. Il est maintenant considéré comme le deuxième foyer en importance et le deuxième foyer le plus meurtrier après celui de 2014 en Afrique de l’Ouest, qui a tué plus de 11 000 personnes.

Le problème serait que si quelqu’un était déjà infecté et ne le savait pas, prend l’avion et expose potentiellement des centaines de personnes.

 

Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière épidémie?

Il existe maintenant un vaccin expérimental contre le virus Ebola et de nouveaux traitements qui n’existaient pas en 2014 et qui sont administrés aux résidents touchés.

Malheureusement, plusieurs centres de traitement ont été attaqués par des milices armées et certaines de ces installations ont dû être fermées.

Les communautés continuent de se méfier des agents de santé, ce qui empêche les personnes de se faire soigner.

Au moment d’écrire ces lignes, l’Organisation mondiale de la santé a refusé de déclarer l’épidémie d’Ebola une urgence mondiale.

 

Votre ville est peut-être loin, mais il vaut mieux être conscient

Le foyer actuel n’est pas loin du Soudan du Sud, les frontières du Rwanda et de l’Ouganda étant également proches. Avec les voyages internationaux, il n’est pas difficile d’imaginer une personne atteinte du virus monter dans un avion. Ils arrivent à destination et se sentent suffisamment malades pour aller à l’hôpital. Pensez à ce qui pourrait arriver lorsqu’une personne qui semble présenter des symptômes pseudo-grippaux, mais qui est infectée par le virus Ebola, devait se rendre à l’urgence.

  1. La personne s’inscrit et s’assied avant d’être appelée. S’ils semblent avoir un besoin urgent, ils peuvent être vus plus rapidement que d’autres, mais dans les deux cas, ils sont assis dans une salle d’attente avec des gens de chaque côté, devant et derrière eux. Ces personnes pourraient potentiellement être exposées. Je dois dire que tous les rapports disent que le virus n’est pas en suspension dans l’air, mais quelques travailleurs de la santé qui portent une combinaison semblent toujours l’attraper.
  2. Le patient est ensuite appelé pour parler à une personne de l’administration de l’hôpital au sujet de l’assurance et du paiement. Cette personne pourrait maintenant être exposée.
  3. Enfin, le patient est envoyé à l’urgence. En attendant le médecin, une infirmière ou un assistant prend leur tension artérielle, leur température, les interroge sur leurs symptômes, etc. Aucun de ces membres du personnel n’étant vraiment protégé à l’aide d’un vêtement de protection. Nous avons maintenant vu cinq personnes exposées à partir de la minute où le patient est entré.
  4. Enfin, la personne est examinée par un médecin, qui ordonne ensuite son admission. Le médecin est maintenant la 6ème personne qui est entrée en contact avec le patient infecté.

Si le patient n’est pas immédiatement identifié comme contagieux, de plus en plus de travailleurs effectueront des radiographies, le transporteront dans des ascenseurs, etc. À ce jour, au moins 10 personnes pourraient être exposées. À moins que l’hôpital ne soit préparé et à la recherche du virus Ebola, il est possible que les symptômes ne soient pas immédiatement identifiés et le médecin va être exposé à ses patients tout au long de sa journée.

Lors d’une récente visite chez le médecin, j’ai demandé au médecin s’il était vraiment préoccupé par la propagation du virus Ebola au Canada. Le médecin a indiqué qu’il n’était pas trop inquiet «à moins qu’une grave erreur ne se produise», autrement dit une erreur médicale , ce qui peut arriver s’il y avait plus de patients infectés. J’ai déjà travaillé dans des hôpitaux et il y a des accidents. Même les protocoles les plus rigoureux et les plus strictes échouent parfois. Je ne veux en aucun cas que quiconque panique, mais envisage cette possibilité et prépare un plan au cas où.

 

Quelques points à considérer:

  • Êtes-vous à risque d’infection si le virus se propageait dans votre ville?  Les zones densément peuplées ont tendance à rapprocher les personnes, augmentant ainsi le risque d’exposition. Si vous vivez dans un immeuble comportant des espaces communs tels que des salles de café, des zones de réception, une piscine, un bureau de direction et des ascenseurs, vous devrez peut-être vous éloigner de ces zones en cas de pandémie.
  • A quel moment garderiez-vous tout le monde à la maison? Quand voudriez-vous éviter le travail, demander à votre partenaire de rester à la maison et d’empêcher les enfants d’aller à l’école?
  • Souhaitez-vous rester dans votre appartement ou à la maison, ou partir et aller dans un endroit plus sûr et moins peuplé?  De nombreux citadins n’ont pas de lieu d’évacuation ou de lieu de repli, mais ont en dehors de la ville des membres de leur famille ou des amis qui se trouvent peut-être dans une zone moins peuplée. Le moment est venu d’y réfléchir, pendant que les temps sont plus propices à faire cette recherche.
  • Êtes-vous prêt pour un lock-down? Vous aurez besoin de suffisamment de nourriture et de fournitures pour quelques semaines sans faire les courses. Vous ne voudrez pas manquer de papier toilette, d’ordonnances et d’autres produits de première nécessité si vous essayez d’éviter les foules et l’exposition.
  • Si quelqu’un à la maison tombe malade, avez-vous des fournitures pour vous aider?  Vous aurez besoin de fournitures pour chambre de malade, telles que des vêtements de protection (gants, lunettes de protection), de nombreux désinfectants tels que de l’eau de javel, des lingettes antibactériennes, des fournitures de base pour les premiers soins, etc.

 

Je n’ai pas toutes les réponses, mais j’espère que cet exercice vous incitera à réfléchir et à obtenir quelques fournitures au cas où. Si rien ne se passe, nous pourrons tous être soulagés et reconnaissants. Comme pour toute autre catastrophe, si l’événement redouté se produit, il vaut mieux être préparé. Voyez quoi faire si vous êtes inquiet pour Ebola

Les lecteurs de Québec Preppers savent que je ne suis pas habitué à la peur et que j’essaie d’adopter une approche sensée pour se préparer aux catastrophes. Espérons que le vaccin continue à être administré à plus de gens. Espérons que les mesures actuelles sont suffisantes pour contenir cette épidémie et que celle-ci sera bientôt éradiquée.

Que feriez-vous si le virus Ebola se propageait dans votre ville?

Print Friendly, PDF & Email
Mathieu M.

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

JE SERAI RAVIE DE LIRE VOTRE COMMENTAIRE !

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Québec Preppers
Logo

Nouveau eBook

GUIDE DE PRÉPARATION AUX SITUATIONS D’URGENCE

Le Guide de préparation aux situations d’urgence a été créé pour vous donner les connaissances et la confiance dont vous avez besoin dans une situation d’urgence. En utilisant nos connaissances et notre expérience, vous trouverez des informations cruciales sur la manière de se préparer et de mener une vie préparée, de créer un plan d’urgence et de survivre à une grande variété de catastrophes et d’administrer les premiers secours qui sauvent des vies.

www.quebecpreppers.com