Vous voulez savoir quand nous publions?
Nous vous enverrons un email seulement quand c'est nécessaire. N'est-ce pas cool?
Souscrire!

Nous ne vous enverrons pas de spam et sécuriserons vos données personnelles

Untitled Document
ÉQUIPEMENT DE PRÉPARATIONSACS DE SURVIE

Comment tester votre sac d’évacuation

En tant que Prepper, votre sac d’évacuation est l’équipement le plus vital que vous possédez. C’est votre ligne de vie lorsque SHTF, ou en cas de catastrophe. C’est pourquoi il est très important de connaître votre BOB et de savoir de quoi il est capable. Une grosse erreur que beaucoup de préparateurs font avec leurs sacs d’évacuation, ne pas le tester. Imaginez-vous en train d’utiliser votre BOB et de découvrir que vous avez choisi le mauvais sac car il ne correspond pas à vos critères.

C’est pourquoi tester votre BOB est impératif. Se préparer seul est un passe-temps stressant à faire, mais avoir la confiance supplémentaire dans votre BOB (et le plan BOB) peut alléger un stress inutile. Bien que vous n’ayez pas à faire une longue expédition pour tester votre sac, il est fortement recommandé. Tu devrais t’entraîner comme si c’était un scénario de catastrophe réelle, de cette façon, si ça se produit pour de vrai, tu sera prêt.

Beaucoup de gens vont préparer leur BOB dans le confort de leur propre maison et ensuite se mettre à “tester le poids”. C’est une erreur critique avec les BOB, car ils ne ressentent pas vraiment les effets à long terme du poids sur de longues distances ou un terrain extrême. Après avoir préparé votre BOB, vous voudrez planifier une randonnée pour tester réellement le fonctionnement de votre BOB.

Planifier votre expédition

Une fois que vous aurez acquis votre nouveau sac d’évacuation, vous aurez envie de le tester. Cependant, ne vous amusez pas à partir à l’aventure, dans une forêt sans fin et sans plan. Vous aurez besoin d’un plan initial, avec au moins deux alternatives.

Ne vous aventurez jamais dans la nature impitoyable sans plan de secours, tester votre sac d’évacuation ne vaut pas la peine de mourir. Assurez-vous de dire à au moins deux personnes vos plans, de cette façon, quelqu’un sait ce que vous faites et où vous êtes, au cas où quelque chose vous arriverait.

Si vous avez un GPS, apportez-le, mais seulement comme une méthode de navigation d’urgence. Il y a une raison pour laquelle vous vous faites appeler Preppers, alors utiliser l’électronique pendant que vous vous préparer semble ironique. Vous voudrez vous familiariser avec la navigation de base, la lecteur de carte et orientation à la boussole avant de partir en randonnée à travers la nature sauvage. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une carte topographique de votre emplacement, et d’une boussole.

Si vous ne savez pas comment naviguer avec ces éléments, c’est bon. J’ai inclus une référence ICI afin que vous puissiez apprendre, ou rafraîchir vos compétences de navigation terrestre. Si vous ne savez pas déjà comment naviguer à l’aide de cette méthode, je vous recommande vivement d’apprendre à le faire bientôt. On ne sait jamais quand un désastre peut survenir, et même si l’électronique fonctionne encore après une catastrophe, les batteries finissent par s’épuiser. Un survivaliste ne devrait jamais compter sur l’électronique à moins d’en avoir absolument besoin.

 

Routes

Une fois que vous avez rafraîchi vos compétences en matière de navigation et d’orientation, il est maintenant temps de planifier vos itinéraires. Lorsque vous choisissez une destination, vous devez emprunter les routes les plus difficiles afin de pouvoir tester votre nouveau sac d’évacuation aux épreuves ultimes. Certains terrains qu’il faudrait inclure (si possible) dans votre plan d’itinéraire sont:

  • Rivières
  • Falaises
  • Collines
  • Forêt dense

Vous voudrez peut-être juste faire une randonnée nature avec votre sac d’évacuation pour voir si c’est confortable, mais à quoi bon? Pour vraiment mettre votre sac à l’épreuve, vous aurez envie de lui infliger le pire que mère nature a à offrir. Dans le processus, vous pourriez également vous mettre à l’épreuve. Progresser à travers ces types de terrain n’est pas facile, mais il est préférable de le pratiquer maintenant au lieu de le faire pour la première fois quand SHTF.

Rappelez-vous quand j’ai parlé de routes alternatives. Les prévisions de terrain sur une carte peuvent sembler très différentes dans la vie réelle. Si vous rencontrez un terrain qui est légitimement dangereux, ne risquez pas votre vie si vous n’êtes pas expérimenté. Progressez vers l’un de vos itinéraires alternatifs. Si quelque chose vous arrive en chemin, vous avez déjà dit à d’autres personnes où vous serez afin qu’ils puissent vous trouver en cas d’urgence.

Météo

Pour un test supplémentaire pour vous et votre BOB, planifiez votre expédition pendant les intempéries. Cela ajoute une augmentation spectaculaire au stress que vous allez mettre à votre sac, ainsi qu’à vous-même. Faites preuve de bon sens, préparez-le en fonction de la météo à laquelle vous serez confronté. Ne soyez pas ce type qui court dans le désert au milieu d’un blizzard avec un manteau d’hiver sans lunette. La stupidité tue.

Lorsque SHTF, vous ne serez pas en mesure de contrôler la météo,

La loi de Murphy « Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera mal. »

alors préparez-vous au temps de merde alors que vous pouvez contrôler le résultat. De cette façon, lorsque cela arrivera dans la vie réelle, vous serez mieux préparé.

La pratique ne rend pas parfait, elle le rend confiantSi vous pratiquez seulement les jours ensoleillés quand le temps est beau, ca va vous faire tout drôle quand vous allez vous retrouver au milieu d’un orage.

Prenez note mentalement de ce que votre BOB subit quand il est mouillé et quand il fait sec. L’imperméabilisation fonctionne bien lorsque votre sac est confortablement installé à la maison, le vrai test se passe dans la nature sauvage.

Mère Nature n’a pitié de personne, et vous n’êtes pas spéciale. Prenez votre BOB quand il pleut, traversez des plans d’eau avec, exposez-le à l’humidité. Mettez le à l’épreuve, de cette façon, vous savez quelle méthode d’étanchéité fonctionne le mieux pour votre sac.

Pendant votre expédition

Alors que vous êtes en pleine expédition, notez plusieurs choses à propos de votre sac d’évacuation. En fait, vous devriez penser à des questions qui se rapportent à votre sac d’évacuation spécifiquement.

Votre sac d’évacuation doit être adapté à vos besoins pour l’environnement que vous allez rencontrer. Voici une liste de questions que vous devriez vous poser lorsque vous utilisez votre sac d’évacuation en expédition:

  • Jusqu’à quel point est-il confortable?
  • Comment est la tenue de dos?
  • Les réglages pour le dos et les épaules sont ils aisés?
  • Avec quelle facilité pouvez-vous accéder aux petits articles nécessaires dans les poches annexes?
  • Avec quelle facilité pouvez-vous progresser sur et autour des obstacles?

Lorsque vous vous couchez pour la nuit, assurez-vous d’avoir les bons matériaux pour vous protéger de l’humidité, du froid. Cette expédition ne devrait pas se limiter à tester votre sac d’évacuation, mais également à tester votre équipement. Ne supposez jamais que quelque chose fonctionne bien juste parce que quelqu’un vous l’a dit. Vous ne voulez pas vous retrouver dans des situations où votre vie dépende d’un élément qui ne fonctionne pas.

Effets corporels

Même en tant que fantassins, nous sommes toujours fatigués quand nous mettons du poids sur le dos et marchons sur de longues distances. Rappelez-vous, cette expédition est uniquement destinée à tester votre BOB, et à quel point votre corps répond à cette exigence.

Ne vous blessez pas parce que vous avez l’impression que vous avez quelque chose à prouver. Si vous n’êtes généralement pas très actif, ne faites pas de trekking sur 20 kilomètres de nature sauvage avec 25kg sur le dos. Commencez tranquillement, sur courtes distances.

Une autre chose à retenir est l’hydratation. Vous devez garder votre corps bien hydraté par temps chaud et froid. Les blessures par temps froid sont généralement aggravées par la déshydratation, tout comme les blessures par la chaleur. Avoir au moins deux litres d’eau pour chaque 10 km que vous marchez afin de vous maintenir dans de bonnes conditions.

Ne jugez jamais la distance en fonction du temps que vous passez. Il est plus que probable que vous couvrirez plus de distance lors de votre randonnée initiale dans la nature sauvage en 30 minutes qu’à votre retour (parce que vous serez fatigué). Gardez rythme constant et pas trop rapide. On se souvient du dicton “qui va doucement, va loin”. Fixez une distance prédéterminée avant de marcher, vos jambes vous remercieront plus tard.

Assurez-vous de toujours vous étirer avant et après avoir traversé un terrain accidenté avec votre BOB. Les blessures au bas du corps sont généralement évitées en étirant et en portant des chaussures appropriées. Comme je l’ai déjà dit, vous faites ceci pour tester votre BOB et aussi pour voir comment vous pouvez le porter, pas pour vous tuer. La sécurité devrait être votre principale préoccupation par-dessus tout.

Préparation

Chaque fois que vous achetez un équipement, vous devriez le tester. Que ce soit un sac d’évacuation, ou même une simple radio bidirectionnelle. Lorsque vous testez votre sac d’évacuation, vous devez vous assurer que vous le mettez dans des situations difficiles. Ne prenez pas simplement une courte promenade dans la nature avec le sac et dites-le bien, cela ne prouve rien. Préparez votre sac avec du poids lourd, enfilez-le et marchez dans un terrain merdique. C’est le seul moyen de savoir si votre sac résiste bien à votre SHTF.

Comment tester votre sac d’évacuation

Print Friendly, PDF & Email

Réagissez en laissant un commentaire Facebook

Je suis un professionnel de l'urgence le jour, mais un preppers 24/7. Je suis un ancien des forces armées parachutistes qui a intervenu sur plusieurs théâtres d'opération dans les année 2000. Puis je suis devenu Paramedic pendant 10 ans. Dans mon temps libre j'affronte les éléments dans des situations de survie afin de vous proposer sur ce site des articles et de l'équipement de qualité. N'hésitez pas à me contacter pour vos questions personnelles.

Québec Survie Urbaine